05/11/2008

la psychose du vampire

DSCF0010

 

C'est à partir de 1710 qu'une psychose collective s'empare de l'Europe occidentale. En effet, la Prusse orientale connaît une terrible épidémie de peste. On constate aussi des faits étranges et terribles pour l'époque : des corps défunts ne se décomposent pas et sont donc assimilés à des vampires. C'est dire ce que la méconnaissance de la science peut engendrer comme interprétations graves et dangereuses. Les autorités (alors l'église) prennent part à l'affaire. C'est donc un procès du "faux mort" qui est organisé et le rite de "dévampirisation" consiste à enfoncer un pieu dans le coeur du cadavre qui est brûlé. Jean Goens, médecin dermatologue, explique que le vampirisme est une épidémie qui se transmet de proche en proche et, par conséquence, les gens soupçonnaient les cadavres de contaminer les mortels. Mais ils répondaient à cela en les brûlant, chose en fait intelligente puisque cela empêchait la propagation de l' " épidémie". De plus, en période d'épidémie, on enterre les gens à la hâte .Il a pu arriver assez souvent que des "défunts" soient seulement dans le coma ! On a très bien pu voir des corps non putréfiés, ensanglantés:revenus à eux. Les comateux auront tenté de s'arracher à leur cercueil avec l'énergie du désespoir. Ceci illustre donc parfaitement le fait que l'on raconte que les vampires sortent de leur cercueil. 

http://www.vampires-fr.com

14:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : halloween |  Facebook

Commentaires

*oo* Mais c'est horrrriiiiible ce que tu nous racontes là !!! ;-)
Ohlala, les pauvres quand même !!

Bisous Jilou, bon aprèm :-)

Écrit par : Loo | 05/11/2008

Répondre à ce commentaire

vive rod ferrell mm si les vampire laisse tt le monde indifférent
jm les vampir et lenvers de la médaille
si je pouvai etre la ptite amie de rod ferrell
je dirai OUI JE LE VEUT!!!!
mais les povr com koi c une des raison ke jm pa la religion cato

Écrit par : minipunk56 | 20/05/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.