19/08/2009

La Mer

La Mer

 

   Oceano Nox   (Victor Hugo)

 

Oh ! combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis ?
Combien ont disparu, dure et triste fortune ?
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l'aveugle océan à jamais enfoui ?

 
Combien de patrons morts avec leurs équipages ?
L'ouragan de leur vie a pris toutes les pages
Et d'un souffle il a tout dispersé sur les flots !
Nul ne saura leur fin dans l'abîme plongée,
Chaque vague en passant d'un butin s'est chargée ;
L'une a saisi l'esquif, l'autre les matelots !

 

http://www.historel.net

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (5) | Tags : ostende |  Facebook

Commentaires

un p'tit bout de mer alors bisous et bon courage pour les caisses!

Écrit par : Macedoine | 19/08/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Jilou tout un boulot ! et superbe de bonjour voyager en permanence même s'il comporte des risques ....mais faut le reconnaître moins qu'avant !
gros bisous Jilou passe une bonne après midi
Hé tu démages que Brigitte parle de caisse?

Écrit par : Anne | 19/08/2009

Répondre à ce commentaire

hello un petit coucou en maritime tempo! Quel grand homme, Victor Hugo!

Écrit par : Zabou | 19/08/2009

Répondre à ce commentaire

Salut capitaine !!! La bonne journée.
Tot

Écrit par : Charles | 20/08/2009

Répondre à ce commentaire

P'tit "Clic" Bonne journée
Gros bisous

Arwen & Gioia et Les Artistochats

Écrit par : http://artistochats.skynetblogs.be | 20/08/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.