31/08/2009

Bruxelles by night

Bruxelles by night

 

"C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière."
Edmond Rostand

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (5) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

14/02/2009

St Valentin

DSCF0004

 

une légende de St Valentin :

une loi promulguée par l'empereur Claude II le Gothique, au début des années 200, qui interdisait aux jeunes hommes de se marier car, croyait-on, les célibataires faisaient de meilleurs soldats. Un prêtre, nommé Valentin, désobéit aux ordres de l'empereur et maria de jeunes couples en secret.
Valentin, d'après certains auteurs, aurait été exécuté le 14 février aux alentours de l'an 269. Le pape Délasse Ier (492-296) aurait décidé que cette journée lui serait consacrée.

images une bonne St Valentin a toutes et tous

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (8) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

28/01/2009

L'Atomium

Atomium

 

Conçu par l’ingénieur André Waterkeyn pour l’Exposition internationale de 1958, l’Atomium est un édifice à mi-chemin entre la sculpture et l’architecture, symbolisant un cristal de fer agrandi 165 milliards de fois.
De tous temps, les hommes ont voulu exprimer architecturalement leur désir d’élévation. Plus particulièrement, l’Atomium incarne l’audace d’une époque qui a voulu confronter le destin de l’Humanité avec les découvertes scientifiques.
Les neuf grandes sphères reliées entre elles par des tubes qui composent l’Atomium ont été disposées selon la configuration d’un système cubique centré. Ces sphères, d’un diamètre de 18 mètres, furent aménagées par les architectes André et Jean Polak.
Entièrement en acier revêtu d’aluminium, l’édifice domine le plateau du Heysel à 102 mètres de hauteur et repose sur trois gigantesques bipodes.
L’Atomium n’était pas destiné à survivre à l’Exposition internationale de 1958. Mais sa popularité et son succès en ont fait un élément majeur du paysage bruxellois.

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (8) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

27/01/2009

le Parc des Expositions

palais du Centenaire

 

Les palais anciennement dénommés "Palais du Centenaire", élevés en 1935, commémorent le centenaire de l'indépendance de la Belgique et servirent de cadre aux expositions universelles de 1935 et 1958. Ensemble unique en Europe pour les foires et salons. Il abrite le siège de la Foire Internationale.

L’architecte Joseph Van Neck en conçoit le plan général. La halle d’exposition du Grand Palais d’une superficie de 14 000 m² et les quatre autres palais constituent pour l’époque une véritable prouesse technique.

10:01 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

10/01/2009

le Sablon en fete

Noel au sablon

 

le Sablon fétait la fin d'année

 le grand Sablon forme un vaste espace triangulaire qui descend jusqu'à la rue de Rollebeek et mène aux vestiges des vieux remparts. Ce grand Sablon constitue tout à la fois un vrai quartier avec ses habitants et ses petits commerces, un lieu de promenade pour les badauds et une attraction pour les touristes.

Le samedi et le dimanche s'y tient un marché des antiquaires où l'amateur fait encore de réelles trouvailles. Tout autour une escorte de magasins d'antiquités, de boutiques de couturiers, de restaurants, d'hôtels et puis un hôtel des ventes et surtout trois des meilleurs chocolatiers belges (Wittamer, Pierre Marcolini, Godiva).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sablon_(Bruxelles)

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (5) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

09/01/2009

Solstis

Solstis

 

Pendant les fêtes de fin d’année, la Région bruxelloise organise son premier festival lumière « SolstiS ». Trois artistes de renommée internationale, un Français, un Anglais et un Belge, animent un parcours magique le long de la Petite Ceinture

L’artiste français, Victor Vieillard, est un jeune concepteur lumière qui a déjà réalisé des oeuvres pour des festivals comme La fête des lumières à Lyon, Les Yeux de la Nuit à Genève. Il s’approprie l’environnement urbain de manière étonnante

L’artiste joue avec les lumières et couleurs pour vous proposer une « thérapie hivernale ». Arrêtez-vous quelques minutes sur cette magnifique place circulaire un peu à l’écart du bruit de la ville, pour profiter d’un bain de lumière. L’installation se présente sous la forme d’un cercle multi-chromatique qui s’installe sur le pourtour intérieur de la place des Barricades. Des écrans rétro-éclairés constituent les facettes de ce cercle arc-en-ciel. En cette période où les nuits sont longues, qu’il est bon de se tonifier face au rouge, se reposer face au bleu ou se donner bonne mine face au rose

http://www.solstis.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (6) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

08/01/2009

de toutes les couleurs !

Manneken Pis

 

Manneken-Pis

Digne représentant de Bruxelles, certains commerçants vous proposent d'exposer le fameux Manneken Pis dans votre jardin... ou de le faire trôner au milieu du salon.

Décliné à toutes les sauces (du chocolat à la statuette, en passant par le briquet ou le tire-bouchon), c'est quand même difficile de quitter la ville sans avoir acheté un Manneken Pis !

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (10) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

07/01/2009

Lumières sur la ville

Saint Josse

 

maison communale de St Josse-ten-noode

Les quais font le plein de Plaisirs d’hiver, la Petite Ceinture s’illumine de somptueuses créations de lumière, le haut de la ville fait pétiller l’obscurité

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (8) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

06/01/2009

Noel a Bruxelles

Plaisirs d'Hiver 07

 

meme les vitrines s'habillent des couleurs de Noel

10:01 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

05/01/2009

Bruxelles en habits de lumières

rue Ste Catherine

 

la rue Sainte Catherine

là où les pêcheurs débarquaient leurs butins en plein cœur de Bruxelles., quand le cours de la Senne n'était pas encore enfoui sous vos pas

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (3) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

03/01/2009

The Sequence

The Sequence

 

La nouvelle œuvre de Arne Quinze intitulée The Sequence est tout aussi majestueuse que son Cityscape situé à la Toison D'or et qui sera démontée en février. Haute de 80 mètres et longue de 15 mètres, elle est composée de bois orangé et de béton.

Arne Quinze
La nouvelle composition de l'artiste belge a été commandée par le Parlement flamand. Elle est située dans l'étroite rue de Louvain à proximité du Parc Royal. Elle y restera pour une période de 5 ans. En proposant ce concept, les désirs de l'artiste sont multiples; "créer un pont entre les gens", "symboliser la rencontre entre les différentes cultures de Bruxelles" et "promouvoir l'ouverture sur l'Europe".

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (3) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

02/01/2009

Bruxelles en lumières

Brux illumin

Place De Brouckère

 

A Bruxelles, la ville entière s'éclaire de milles feux en cette période de noël. Le spectacle est éblouissant.

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (9) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

31/10/2008

rien que du bon

DSCF0012

 

de bonnes petites choses de chez nous

des Manons, des Cuberdons, des Marrons glacés et ........... plein d'autres choses Langue tirée

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (15) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

30/10/2008

nuit sur Bruxelles

DSCF0001

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

27/08/2008

St Michel et Gudule

DSCF0003

la nuit, au pied de la cathédrale

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (7) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

10/03/2008

la dentelle de Bruxelles

02

La dentelle : voilà un art qui ne se trouve pas souvent sous les feux des projecteurs.

Et pourtant, réaliser de la dentelle n'est pas à la portée de tous, il suffit d'avoir essayé pour le savoir… Celle de Bruxelles est célébrée dans le monde entier depuis le18ème siècle.

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (6) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

08/03/2008

galeries royales St-Hubert

01

Les Galeries royales Saint-Hubert de Bruxelles (en néerlandais: Koninklijke Sint-Hubertusgalerijen) forment un passage commercial couvert en arcades vitrées. Elles se composent de :

  • la Galerie de la Reine (de la rue du Marché-aux-Herbes à la rue des Bouchers)
  • la Galerie du Roi (de la rue des Bouchers à la rue d'Arenberg)
  • la Galerie des Princes (de la Galerie du Roi à la rue des Dominicains)

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (3) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

19/12/2007

Bruxelles illuminé

DSCF0023

batiment Electrabel, place du Trone

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

18/12/2007

Noel au botanique

DSCF0024

Noel a Bruxelles

15:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

03/07/2007

Bruxelles shopping

 

timbres

 

La toute jeune Belgique s'inspira rapidement de la réforme britannique. Charles Rogier, ministre des Travaux Publics, envoya en 1840 Louis Bronne, inspecteur de la 2ème division des Postes Belges, à Londres afin d'y étudier la réforme du système postal qui venait tout juste d'y être instaurée.

Sept années plus tard allait être édictée une loi réglementant l'utilisation des timbres-poste de 10c et de 20c pour l'affranchissement de la correspondance à l'intérieur des frontières. L'arrêté royal concrétisant ces projets sortit en 1849. Les fameux timbres "épaulette" de Léopold I furent disponibles en brun (10c) et en bleu (20c) et cent jours plus tard, sous le type "médaillon", en rouge vermillon (40c).

Le document de John Chalmers

"(...) je propose la fabrication de feuilles d'étiquettes imprimées par le bureau d'affranchissement sur du papier spécialement prévu à cet effet, reprenant une maxime avec un standard ou en plusieurs parties comme dans les journaux. Les feuilles ainsi imprimées ou cachetées seraient ensuite dotées à l'arrière d'une puissante solution de gomme ou de toute autre matière autocollante et qui, une fois sèches, seraient transmises aux bureaux de poste de la ville, aux distributeurs nationaux, aux négociants de papier ainsi qu'à d'autres personnes, afin d'être vendues par feuille ou par étiquette..."

17:01 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (0) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

Gauffre de Bruxelles

 

gauffre

 

Ingrédients
pour environ 80 gauffres.
Farine
Beurre
Saindoux
Oeufs
Lait
Bière
Levure
Sucre
.
1 kilo
200 gr
200 gr (c'est de la graisse de porc)
5 oeufs
1 litre au moins, 1 1/4 sans doute
1/4 l de blonde selon consistance
100 gr de levure de boulanger
ce n'est pas un oubli, il n'y en a pas ...

Préparation

Faire fondre à feu doux la matière grasse (beurre et saindoux), dans un litre de lait. Mettez le temps, le mélange doit être homogène, et pas la peine de faire bouillir le lait, même pas frémir ...
Dans un gros bol à soupe, émiettez la levure (100 gr) dans du lait tiède enrichi de une à deux cuillières à café de cassonade brune. Cela aide les levures à prospérer. Si des bulles se forment, c'est bon signe, elles commencent à digérer les hydrates de carbones et à fabriquer du CO², gaz carbonique. C'est franchement mieux que le bicarbonate de soude qui fait des bulles d'air et l'abominable économie du goût indispensable de la vraie levure.

Mettre alors dans le bol du batteur, la farine, le lait avec les matières grasses incorporées, la levure diluée dans du lait et battre le tout. Ajoutez les oeufs un à un jusqu'à avoir un mélande homogène et laisser reposer un peu.

En principe (... ?) la pâte obtenue est trop consistante. Pas de règle, il faut sentir. La pâte doit être bien liquide mais opposer une certaine résistance quand on la mélange. Elle doit couvrir une cuillère plongée dedans d'une fine pélicule. Si elle est trop consistante, l'alléger en réincorporant du lait et de la bière blonde en quantité égale. Il est possible qu'il faille ainsi ajouter jusqu'à 1/4 l de lait et 1/4 litre de bière. La consistance est assez proche d'une pâte à crêpe (mais il n'y a pas de matières grasses dans les pâtes à crèpes)

Recouvrir alors le bol du batteur d'un torchon propre et mettre dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air. La pâte doit monter, disons augmenter de volume de 20% au moins.

Mettre alors le fer (ou les fers) à gauffre (trous moyens) à chauffer, quasi au maximum. Prélever une partie de la pâte et laisser le reste au chaud, tranquille pour ne pas casser la fermentation. Et cuire, par tranche. Avec les fers modernes (téflon), pas besoin de graisser les fers. Mais les puristes préfèreront les fers anciens qu'on graissera avec une grosse couenne de lard. Le croquant n'en sera que meilleur !

Servir tièdes avec toutes les sucreries que vous voulez. On beurre légèrement les trous, qu'on remplit de cassonade blonde (Tirlemond) humectée de quelques gouttes de café. Génial, sans être du dernier raffinement du savoir-vivre ... De la confiture (de mûre, de framboise), du miel, du sirop d'érable particulièrement adapté à cet usage. Un vrai péché associé à un énorme sentiment de culpabilité pour celui qui veut doser son cholestérol. Mais il n'y a guère de plaisir profond sans péché et sentiment de culpabilité. Il suffit de ne pas en faire son ordinaire.

bon appétit

Bruxelles shopping

 

dentelles

Dentelle:
La Flandre revendique la paternité de la dentelle au fuseau. La dentelle apparaît à la renaissance: elle est destinée à embellir le vêtement. Enseigné aux jeunes filles dans les écoles, cet art devient bientôt populaire. La dentelle de Flandre obtient au 17ème siècle une réputation sans égale. Parmi les principaux centres de l'époque figurent Bruxelles, où se pratique surtout la dentelle à l'aiguille, Bruges, Malines, Anvers. Le 18ème voit l'apogée de la dentelle dont les motifs font une large place au style rococo et s'enrichissent surtout de fleurs. Malheureusement, l'invention du tulle mécanique, puis du métier Jacquard portent atteinte à la dentelle à l'aiguille. On a cependant réussi à sauvegarder l'art de la dentelle, qui est encore pratiqué à Bruges et à Saint-Trond, où l'enseignement de la dentelle au fuseau a été repris, et dans plusieurs nouveaux centres, Lier, Mechelen, Poperinge, en particulier; Zele perpétue la dentelle à l'aiguille. Bruxelles dispose d'un centre pour la dentelle contemporaine.

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (1) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

02/07/2007

Bruxelles shopping

cristalleries

  
Val Saint Lambert : tradition et innovation

Fondées en 1826 à Seraing, les cristalleries du Val Saint Lambert sont aujourd’hui synonyme de savoir-faire, luxe et tradition.

"Soufflée à la bouche, chaque pièce est unique. La plupart d’entre-elles ornent les salons des rois, princes et sultans du monde entier. On en retrouve même dans les décors des soap opera américains. Propriété belge puis wallonne, l’entreprise appartient aujourd’hui à Sylvie Henquin qui apporte un souffle nouveau à la création. Elle a d’ailleurs fait appel à des designers aussi réputés que Philippe Starck, Martin Szekzly ou encore Boris Sipek pour rajeunir l’image de marque du Val Saint Lambert. Après la surprenante ligne de lingerie, la cristallerie sortira dès cette rentrée une collection de bijoux pour homme comprenant des bagues et des boutons de manchettes."

17:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (1) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

rue des pierres

rue des pierres

                              Rue des Pierres

Cette rue qui commencait a la place Saint-Géry franchissait la Senne et allait jusqu'a la rue Marché au Charbon. L'origine de son nom est incertaine. Certains disent qu'elle tire son nom des premières maisons en pierre construites dans ce quartier. D'autres lui attribuent ce nom parce qu'elle servait de dépot de pierres lors de la reconstruction de la grand place après le bombardement de 1695. La rivière passait a hauteur du trottoir actuel du boulevard Anspach. Le troncon de la place Saint-Géry au boulevard porte aujourd'hui le nom de rue Borgval.

14:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (0) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

madame Chapeau

madame Chapeau

Madame Chapeau, de son vrai nom Amélie Van Beneden, est un des personnages de la pièce de théâtre belge Bossemans et Coppenolle, pièce représentative de la zwanze et de l'humour bruxellois. Il s'agit d'une dame âgée, jouée par un homme travesti.

La Ville de Bruxelles lui a d'ailleurs rendu hommage avec un bronze grandeur nature dans la capitale.

Une réplique célèbre de Madame Chapeau : « ça est les crapuleux de ma strotje qui m'appellent Madame Chapeau ! »

La pièce est régulièrement jouée au Théâtre royal des Galeries. Un des acteurs qui a souvent incarné ce rôle est Jean Hayet.

Billy Pitt interprète en 1938, ce rôle dans le film de 1938 de Gaston Schoukens

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (1) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

30/06/2007

l'Ilot Sacré, rue des bouchers

 

rue des bouchers

FONDATION DE LA COMMUNE LIBRE DE L'ILOT SACRE

C'est le 3 juin 1960 que fut signé, au numéro 26 de la rue des Bouchers, abritant la Taverne Van Dijck, l'acte fondateur d'une association de commerçants dénommée initialement "Ilot Sacré numéro 1", ayant pour but de "faire revivre l'aspect folklorique du quartier, en dehors de tout but lucratif". Les courageux pionniers se nommaient Jean Van Calck, employé au journal Le Soir, Emile Pauwen, boulanger, Georges Lempereur, cafetier, et Julien Beelen, fonctionnaire provincial. Le Bourgmestre de la ville Lucien Cooremans accepta la Présidence d'Honneur de la nouvelle association.

La date du samedi 3 septembre 1960 fut retenue pour les premières festivités. Il s'agissait d'une reconstitution historique en costumes 1900 d'une visite dans notre quartier du Conseil Communal de Bruxelles, présidé à cette époque par Emile Demot. Jean Van Calck s'étant déguisé en Bourgmestre, il continua par la suite à porter ce titre dans un but purement folklorique. La manifestation fut réussie et largement arrosée, et pas seulement avec de la bière, puisqu'une grosse averse força le cortège à attendre deux heures place de la Monnaie.

Au cours de l'année 1964, quelques membres de l'association de fait suggérèrent de constituer une entité inspirée de la Commune Libre du Vieux Montmartre, afin d'établir des relations plus efficaces avec les diverses autorités et d'être reconnu plus officiellement en bénéficiant d'une personnalité juridique. L'idée fit son chemin et lors de l'assemblée générale du 1er mars 1965, l'association folklorique "Ilot Sacré numéro 1" prend le nom de "Commune Libre de l'Ilot Sacré" et devient une association sans but lucratif, dont les statuts, approuvés par l'assemblée, seront publiés dans le Moniteur Belge le 11 mai 1967.

Les signataires des statuts comme membres associés et fondateurs furent par ordre alphabétique : Claude Bucken (La Perle Noire), Serge De Backer (Le Bourgeoys de Broecksele), Albert Defays (La Petite Provence), Georgette Desmet (La Taverne Royale), Paul Vanderkeerssen (Chez Stans), Paul Vanlancker (Chez Léon) et Calixte Veulemans (Aux Armes de Bruxelles).

La création de l'Ilot Sacré a eu des résultats remarquables : plus d'une cinquantaine de maison ont depuis lors été restaurées dans le style "italo-flamand" qui fit jadis le charme et l'harmonie de notre vieille cité. Cet îlot jalousement préservé de l'anarchie architecturale qui a gravement défiguré Bruxelles est aujourd'hui considéré comme le quartier le plus typiquement bruxellois, le plus pittoresque, le plus animé de la capitale de l'Europe. En outre, au fil des ans, il a également acquis le titre de "ventre de Bruxelles", en raison du nombre impressionnant et de la grande variété de ses restaurants.

(sources : www.ilotsacre.be )

17:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (1) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

l'Ilot Sacré, chez Léon

 

chez Léon

 

Des normes strictes d'urbanisme sont établies. Quelques exemples :

Les enseignes ne peuvent être mises perpendiculairement à la façade; elles doivent obligatoirement être en lettres gothiques; l'éclairage ne peut être qu'indirect;
 
En cas de rénovation de la façade, celle-ci doit d'abord être décapée‚ e
t si l'on découvre un mètre carré de briques anciennes (surtout autour des fenêtres), elle doit être refaite en style XVIIième ou XVIIIième siècle; la brique espagnole doit être employée; les linteaux entourant les fenêtres doivent être en pierre blanche martelée à l'ancienne, c'est-à-dire à la main.

Le 24 août 1960, un Arrêté Royal concrétisa officiellement les décisions prises par le Conseil Communal de Bruxelles et créa sept "îlots" à protéger, dont le premier est celui qui nous intéresse, autour de la Grand Place, délimité par le boulevard de l'Impératrice, la rue Saint-Jean, la rue du Lombard, la rue du Midi, la rue de Tabora, la rue des Fripiers, la rue de l'Écuyer et la rue d'Arenberg.

14:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (0) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

l'Ilot Sacré, petite rue des bouchers

 

pte rue des bouchers

ORIGINES DE L'ILOT SACRE 

Dès le début des années cinquante, une série de travaux en prévision de l'Exposition Universelle qui devait se tenir à Bruxelles en 1958 furent envisagés, notamment l'élargissement de certaines rues en vue de faciliter la circulation des transports en commun, des voitures et des touristes aux alentours de la Grand Place.

La rue des Bouchers et la petite rue des Bouchers étaient principalement visées; accessoirement la rue des Dominicains. Toute une série de bâtiments du côté pair de la rue des Bouchers étaient destinés à disparaître ou à voir diminuer leur superficie, leurs façades devant être en prolongement de l'actuel restaurant "La Terrasse".

De même, dans la petite rue des Bouchers, le côté gauche en regardant la Grand Place risquait la démolition, à tel point que la boulangerie, située à l'époque au coin de la rue des Bouchers et de la petite rue des Bouchers, n'aurait subsisté que par moitié. Ce projet provoqua un tollé général des propriétaires, des habitants, des commerçants et de plusieurs associations.

En 1959, dès la fin de l'Expo 58, à l'initiative de Lucien Cooremans, Bourgmestre de la Ville de Bruxelles, et de son échevin des travaux publics, une commission consultative de l'Urbanisme fut établie pour étudier la possibilité de créer des "îlots". Un règlement de protection urbanistique fut élaboré et les conclusions soumises au Conseil Communal. C'est finalement le 21 mars 1960 que fut adopté le plan particulier d'aménagement numéro 30/10 visant à prohiber toute construction moderniste et à conserver, harmoniser et restaurer les façades existantes.

(sources : www.ilotsacre.be)

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (1) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

29/06/2007

musée archéologique

archéologie

les voutements de Bruxelles (1868 - 1871)

17:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : bruxelles by night |  Facebook

le boulevard Anspach

blvd Anspach

 

Le boulevard Anspach est sans doute l'artère bruxelloise la plus connue. L'assiette du boulevard repose sur le double voutement construit de 1868 a 1871, tracé plus ou moins sur l'ancien lit (très sinueux sur ce troncon) de  la Senne. A ces débuts le boulevard était nommé boulevard Central mais, déja en 1879, on changea le nom en boulevard Anspach en honneur du bourgemestre Jules Anspach, décédé la meme année

14:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : bruxelles by night |  Facebook