28/03/2009

Caravelle

Caravelle

 

Un nom évocateur fut donné à un des plus grands succès de l’aéronautique civile française. Cet appareil, bien que déjà ancien maintenant et presque partout déclassé, reste formidablement vivant dans la mémoire de milliers de passagers. Ce fut aussi le point de départ réussi d’une grande famille d’avions de transport à réaction.
Au début des années ’50, le besoin d’un nouvel avion commercial se fait sentir en Europe. Plusieurs constructeurs français se mettent à l’ouvrage et la société Sud Est Aviation, en coopération avec le De Havilland britannique, présente la Caravelle, un « jet » moyen-courrier. Un prototype voit le jour en 1953 ; en 1959 l’avion équipe plusieurs compagnies aériennes.
La Caravelle se distingue par sa configuration « ailes lisses ». En effet, les réacteurs ne se trouvent pas en dessous des ailes mais bien à l’arrière de la carlingue. Ceci apporte une plus grande stabilité et un plus grand aérodynamisme.
Certaines versions possèdent un parachute de freinage. La Caravelle était également le premier appareil à être équipé d’un système de renversement de poussée.
L’exemplaire du MRA, immatriculé OO-SRA, a appartenu à la Sabena et a totalisé plus de 24.000 heures de vol. Notre compagnie nationale reçut sa première Caravelle au début de l’année1961. Une dizaine d’appareils équipèrent la flotte jusqu’en 1975.

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (5) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

27/03/2009

Agusta A109

Agusta 109

 

18 appareils de reconnaissance et 28 appareils anti-char redésignés A 109HO et A 109HA par les Belges. Ces derniers sont équipés d’un système de visée tout-temps Saab-Esco et de 8 missiles TOW-2A. Commandés en 1988, les premiers appareils sont sortis de l’usine SABCA en février 1992, le dernier a été livré le 4 février 1994. Equipant les 17e Bataillon et 18e Bataillon, stationnés initialement à Werl et Merzbrück, en Allemagne, ainsi que l’école d’aviation légère de Brasschaat, ils ont été regroupés à Bierset en 2000. En 2001 douze A 109HA furent engagés au Kosovo dans le cadre d’opérations menées par l’OTAN, mais en 14 exemplaires [H03/08, H16 et H19/34] ont été stockés en 2004 à Zutendaal. 5 A.109BA ont été revendus en avril 2007 au Bénin, le retrait total de ces appareils étant prévu pour 2008.

A.109CM : Version militaire standard dérivée du A.109C. La Belgique a été le premier pays à s’intéresser à cette version militaire du A.109, mais la commande belge a été à l’origine d’un scandale politique qui a entraîné la démission du Secrétaire général de l’OTAN, Willy Claes, puis sa condamnation pour corruption.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Agusta_A.109

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (3) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

26/03/2009

Fairchild C-119

C119-G

 

Le“Flying Boxcar”, ou “Packets”, a été commandé dans les années cinquante pour remplacer la flotte veillisante de C-47B Dakotas de la Force Aérienne Belge. Les premiers C-119 livrés seront du modèle "F" tandis que les derniers seront des avions neufs de la version "G".

DSCF0034Au total, ce seront 46 C-119 qui seront déliverés à la Force Aérienne belge au sein de laquelle ils serviront de 1952 à 1975 quand tous les C-119 restant seront retirés de service actif.

Fairchild C-119 OT-CEH

L'exemplaire du musée a été construit par Kaiser (sous-traitant Fairchild) et porte le n°de fabrication 254. Son serial est 53-8151. Construit en tant que C-119 F en 1951, il sera convertit au standard C-119 G en 1953. Il servira au sein du 12th Troop Carrier Squadron à dreux, France, à partir de 1955.

DSCF0035Il fut livré à la FAé en février 1960, répertorié CP-46 et immatriculé OT-CEH. Il servira dans la FAé de 1961 à 1972 au sein du 15ème Wing.

Stocké à Koksijde en 1972, il sera plus tard rayé des registres et cédé au Musée de l'Air de Bruxelles.

Les premiers éléments arriveront au musée en 1979, le fuselage étant livré en 1980.

http://users.skynet.be/BAMRS/C119/C119-fr.htm

Fairchild C-119G

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

25/03/2009

Stamer Lippisch Schulgleiter 38

Planeur SG-38

 

L'Allemagne n'ayant pas le droit d'avoir des avions à la suite du Traité de Versailles, la seule possibilité de voler dans ce pays était de pratiquer le vol à voile, ou plus exactement à cette époque, le vol plané. Divers essais furent faits dans les années qui suivirent la première guerre mondiale et des planeurs primitifs virent le jour. Ce fut le cas du Hols der Teufel dessiné par Alexander Lippisch en 1923 puis des Grunaü  et Zögling de Lippisch et Stamer (1926).

Il fut donc décidé, avec l'expérience acquise avec ces deux types de planeurs de construire un monotype pour tous. Ce sont les ingénieurs Schneider à Grunaü d'une part et les constructeurs et moniteurs de vol à voile Rehberg et Roffmann d'autre part qui réalisèrent le premier SG-38 (pour Schulgleiter ou planeur école) qui allait servir de planeur école standard en Allemagne. Le SG-38 entra en service en 1938

http://pagesperso-orange.fr/aircollection/sg-38.htm

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (3) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

24/03/2009

F-16 Fighting Falcon

F-16 Falcon

 

On pourrait penser qu’un musée d’histoire militaire ne présente que des pièces provenant d’un passé plus ou moins récent. Le MRA fait exception à cette règle. En effet, la collection de la section « Air et Espace » propose également une pièce tout à fait contemporaine.

Le F-16 est l’avion de combat actuel non seulement de la Belgique, mais aussi celui de nos nombreux alliés européens ou extra-européens. Il s’agit d’un chasseur très performant pour son poids et sa taille réduits. De plus il est un formidable succès de l’aéronautique américaine.

Les F-16 belges volent depuis vingt ans et ont profité récemment d’un important « rajeunissement » technologique, qui leur permet de servir efficacement la défense de notre pays au XXIème siècle
.

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (7) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

23/03/2009

Sikorsky HSS1 - S-58

Sikorsky Sea King

 

impressionnant avec son "nez de clown" et qui ne passait pas inaperçu lorsqu'il survolait les dunes de Koksijde pour se porter au secours d'une personne en détresse.

Bien que moins médiatisés à l'époque, les Sikorsky HSS1 et S-58 C ont été et resteront les précurseurs belges en matière de sauvetages héliportés en mer.

N° série: B 6

Immatriculation: OT-ZKF

Type: Sikorsky HSS-1

N° constructeur: SA-181

Entré en service le: 12 janvier 1962

Dernier vol: 10.05.1979

Heures de vol: 3744

le B6 (OT-ZKF), il effectua son dernier vol le 10 mai 1979.
Il se trouve à Bruxelles. Il est arrivé au Musée Royal de l'Armée (Parc du Cinquantenaire) le 19 août 1980. Il est exposé dans le hall de la section "Air et Espace".
L'appareil a été remis en état par les bons soins du personnel de la base de Koksijde

 http://www.sikoks.be

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (3) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

21/03/2009

musée de l'Aviation

musée de L'aviation

 

une campagne d’échange et de publicité organisée à grande échelle avec les pays amis a permis à la section, qui comptait seulement une trentaine d’appareils à l’époque, de réunir et d’exposer une impressionnante collection comptant quelque 130 avions et une centaine de moteurs déclassés. Ce large éventail d’appareils venant de divers pays, allant du Canada à la Suède, est exceptionnel et fait de cette section l’un des plus importants musées de l’aviation d’Europe.

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (3) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

20/03/2009

le Musée de l'Air

Musée de l'air

 

La « Galerie des Machines » de l’Exposition nationale de 1880 s’est progressivement développée pour finalement donner naissance à ce splendide hall de l’aviation de 170 mètres de long, 70 mètres de large et de pas moins de 40 mètres de haut.

 Cet immense hall a été le théâtre d’activités les plus diverses: foires commerciales, salons de l’aviation et même concours hippiques. Dès 1972, l’endroit a reçu son affectation actuelle de musée de l’aviation ouvert au grand public.

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (5) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

19/03/2009

les Cosaques

les Cosaques

 

À partir du XVIe siècle, les tsars russes font appel aux Cosaques (les hommes libres) pour la protection du territoire. Ces Cosaques sont des Russes orthodoxes, en majorité des militaires et des agriculteurs, vivant en communautés libres. Ils vendent en quelque sorte leurs services ; entre autres aux tsars russes, qui leur concèdent différents privilèges. À partir de 1775, les Cosaques forment en outre la Garde impériale russe.

Ils participent à de nombreuses campagnes militaires. La Bataille de Borodino (1812), la Bataille de Lützen et de Leipzig (1813), les campagnes contre les Turcs en 1828 et 1877-78 ou contre la révolte polonaise (1831 et 1836) et hongroise (1849) sont autant de faits marquants dans leur histoire.
Le régiment est dissous en 1917 lors de la révolution bolchevique, mais les Cosaques refusent cette nouvelle autorité et mènent une lutte active contre l’Armée Rouge. Ce n’est qu ‘en 1924 que les derniers officiers quittent l’uniforme et qu’ils fondent une association commémorant jusqu’à ce jour les faits héroïques de leurs ancêtres.

http://www.museedelarmee.be/

 

10:15 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

18/03/2009

Punch Bowl en argent, 1913

Bol Punch

 

La pièce la plus impressionnante de cette collection est sans nul doute un bol à punch en argent, réalisé en 1913 par l’orfèvre impérial Ovtchinnikov à l’occasion du centenaire de la Bataille de Leipzig.
Cette pièce unique en argent (pesant une cinquantaine de kilos), décorée de manière particulièrement riche, possède une cuve intérieure amovible en vermeil. L’avant, les côtés et le couvercle du bol sont ornés de peintures sur porcelaine représentant les derniers tsars de la dynastie des Romanov, ainsi que des scènes de la bataille de Leipzig. L’arrière reprend les noms des différents chefs de corps. La base porte des petits trophées, des instruments de musique, des coiffures et des ordres prestigieux.

http://www.museedelarmee.be/

10:19 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (5) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

17/03/2009

Trésors de la Russie Impériale

Trésor Russie Impériale

 

Le mot « trésor » peut vraiment être pris au sens propre, car les objets présentés dans cette section sont d’une valeur inestimable.
La collection se compose d’argenterie russe (argenterie de table mais également un ensemble unique de 22 trompettes en argent),

L’ensemble de 22 trompettes est spectaculaire. Le tsar lui-même en fit cadeau à un régiment de Cosaques après la campagne de France (1812 – 1813) en signe de remerciement.

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (5) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

16/03/2009

le Tank Mark IV

Tank MarkIV

 

le véhicule blindé à chenilles. ‘Tank’ était à l’origine un nom de code, qui fut finalement repris par toutes les armées. Ce char était une invention britannique conçue pour donner un nouvel élan offensif à un conflit complètement enlisé dans une guerre de tranchées. Il fallait également s’équiper d’un véhicule tout-terrain. Le char était conçu pour percer les lignes et positions ennemies et pour accompagner et soutenir une attaque de l’infanterie. Lors de la traversée des tranchées ennemies (dont la largeur pouvait atteindre 3 mètres) on tirait directement dans ces tranchées avec deux canons de 57 mm et des mitrailleuses Lewis.

Le char, et plus précisément le Mark I, fait sa première apparition en septembre 1916 à Bapaume lors de la bataille de la Somme en France. Le Mark IV entre en service à partir de juin 1917.
Environs 420 exemplaires furent construits mais seules quelques rares pièces subsistent aujourd’hui. Le spécimen du MRA est le dernier au monde à avoir gardé sa peinture d’origine. Sa valeur est estimée à 645.000 euros

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

14/03/2009

les chars d'Assaut 14 - 18

char d'assaut

 

Dès le début de la guerre, les Anglais font appel à des tracteurs à chenilles pour déplacer leurs pièces d'artillerie. Ils utilisent également des véhicules blindés munis de mitrailleuses. Afin de briser l'immobilisme du front et de permettre aux troupes de repartir à l'assaut, les alliés mettent au point un véhicule blindé à chenilles. Capable de rouler sur tous les terrains et offrant une protection à l'équipage, il allie la mobilité avec la puissance de feu de l'artillerie et de la mitrailleuse. Ces véhicules reçoivent le nom de code "tank", mot anglais signifiant "réservoir". Ce nom, principalement destiné à tromper les espions ennemis, sera cependant conservé.
Les Britanniques sont les premiers à développer un tel véhicule de combat. Il est engagé pour la première fois en septembre 1916, sur le champ de bataille de Bapaume, en France. Les Français leur emboîtent le pas avec une version plus légère, le Renault FT17, engagé lors de l'offensive finale en 1918. Le véhicule blindé allemand n'arrivera que plus tard, mais ses dimensions imposantes le rendront peu maniable au combat.

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (0) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

13/03/2009

l'aviation militaire 14 - 18

Fokker Triplan

 

Les frères Wright exécutent le premier vol dans l’histoire en décembre 1903. L’évolution de l’aviation est telle qu’une bonne dizaine d’années suffisent pour arriver à un matériel militaire performant.

Le triplan du Baron Rouge Manfred Von Richthofen, l'as allemand de la première guerre mondiale. Le Fokker DR1 est un des rares triplans à avoir réellement concurrencé les biplans à l'époque. Le triplan permettait une envergure très faible à surface de voilure égale, ce qui donnait une grande maneuvrabilité en virages, et donc un avantage en combat aérien.

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

12/03/2009

Collection 14 - 18

Guerre 14-18

 

L'originalité de la collection réside dans l'association d'objets illustrant tous les aspects de la guerre : canons, avions, véhicules blindés, armes, uniformes, éléments de protection et d'équipement. Les divers médias contant le déroulement de la guerre forment également une partie importante de la collection. Affiches originales, photographies, peintures, dessins et sculptures viennent non seulement compléter cette riche collection, mais constituent une source en soi.

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

11/03/2009

la Grande guerre 14-18

Guerre 1914-1918

 

Le Musée de l'Armée est fier, à juste titre, de sa collection de la Première Guerre mondiale. Par son importance et son originalité, elle peut être considérée comme l'une des plus importantes au monde

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

10/03/2009

la Guerre dans les Tranchées

Boyau de la mort

 

Véritable fort avec ses deux niveaux, ses positions pour mitrailleuses, ses positions de tir, ses postes d’observation, ses abris, son poste de signalisation, le passage souterrain vers les deux tranchées parallèles le long de l’Yser : le Boyau de la Mort proprement dit.

Des milliers de soldats belges ont livré dans cette région marécageuse une guerre des tranchées, une guerre d’usure, une guerre sans fin, une guerre atroce. Un trop grand nombre y a perdu la vie en défendant nos libertés. Ne les oublions pas et ayons une pensée pour eux. Que leur sacrifice et leur mémoire nous aident à construire un monde de justice et de paix !

http://www.museedelarmee.be/

les tranchées

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

09/03/2009

Salle Historique

salle historique

 

Les collections de cette salle sont si étendues et si diversifiées qu'il est impossible de les présenter toutes ici.
L’évolution de la nouvelle armée belge est bien entendue illustrée et plusieurs vitrines sont consacrées à la Garde civique, la Marine royale, le Congo belge, les zouaves pontificaux ou les volontaires au Mexique.

Une attention particulière est évidemment accordée à nos deux premiers souverains et commandants en chef : Léopold Ier et Léopold II.

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (5) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

07/03/2009

Musée de l'Armée, histoire

DSCF0018

 

A l'occasion de l'Exposition Universelle de 1910, un jeune officier, Louis Leconte rassemble une collection de quelque neuf cents objets destinés à illustrer le passé militaire de la Belgique.La collection s'étoffe considérablement après la Première Guerre mondiale par les dons privés et les legs de différents gouvernements étrangers. Leconte peut également faire son choix parmi le matériel de guerre abandonné par les Allemands. Devant l'ampleur accrue des collections, un déménagement s'impose. En 1923, le musée s'installe dans l'aile nord des Palais du Cinquantenaire. Louis Leconte, retiré du service actif, est nommé conservateur en chef.
En 1986, le musée accueille la prestigieuse collection d'armes et armures autrefois présentée dans la Porte de Hal, vestige de l'enceinte médiévale de Bruxelles

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (1) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

06/03/2009

Armée Belge au XIXè siècle

Belgique XIX

 

Cette « Salle Historique » raconte l’histoire militaire de la Belgique, en commençant au XIXe siècle pour s’arrêter à la veille de la Première Guerre mondiale. Elle présente un trésor de peintures, d’uniformes, de pièces d'équipement et de sculptures.

L'aspect particulier de la salle est créé par la surenchère de drapeaux, de tableaux et d’objets.
La salle, aménagée au début des années 20, a conservé son mobilier d’origine ainsi que l’agencement de certaines vitrines. Nous pouvons donc vraiment parler d’un « musée dans le Musée ».

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

05/03/2009

Révolution 1830

Charles Rogier 1830

 

La troisième partie de la salle présente la révolution de 1830, dirigée contre les autorités néerlandaises. Ce mouvement aboutit à l'indépendance de la Belgique. De grandes peintures de Charles Soubre, Coene et Vermeersch illustrent ces événements

Charles SOUBRE
Arrivée de Charles Rogier et des volontaires liégeois à Bruxelles (1830)

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

04/03/2009

la Révolution Belge 1830

Belgique 1830

 

De nombreuses pièces (tenues, armes et documents) nous permettent de faire connaissance avec l'Armée néerlandaise et la Schutterij (sorte de garde civique) du Royaume des Pays-Bas

des vitrines avec les tenues et les médailles des révolutionnaires illustrent ces événements de 1830.

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

03/03/2009

Salle 1815 - 1830

Salle 1815-1830

 

Cette salle aborde trois thématiques : la Bataille de Waterloo, la période hollandaise et la révolution belge de 1830.

La Bataille de Waterloo (18 juin 1815) annonçait le XIXe siècle et une nouvelle ère européenne. Les cartes politiques et économiques des puissances européennes sont redessinées après cette bataille.

Une deuxième partie de la salle est dédiée à une période peut-être moins connue de notre histoire nationale, la période durant laquelle la Belgique fit partie du Royaume des Pays-Bas (1815-1830).

http://www.museedelarmee.be/

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

02/03/2009

musée de l'Armée

Musée de l'armée

 

Le musée de l'armée se trouve dans une des ailes du cinquantenaire et vaut la peine d'être visité.Son entrée est reconnaissable grâce aux
anciens canons se trouvant de part et d'autre de la porte d'entrée.
Il est gratuit,militairement propre et ordonné. Ses collections,très diverses,datent de l'indépendance de la Belgique.


canons musée Armée

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

29/10/2008

la grande mosquée de Bruxelles

DSCF0057

 

La mosquée, ancien panorama du Caire
Le panorama du Caire est l'attraction vedette de l'Exposition universelle de 1897. Mais la construction se dégrade, les dépenses de restauration jugée trop onéreuse lui vaut, en 1906, le titre de " Sordide verrue ".
1978 : L'édifice est restauré et réaffecté en grande mosquée de Bruxelles

La Grande mosquée et le Centre islamique, inaugurée en 1978. Le bâtiment d’origine, construit à l’occasion de l’exposition nationale de 1880 par l’architecte Ernest Van Humbeek dans un style arabisant, renfermait une fresque monumentale, le "Panorama du Caire" abandonné ensuite, l’édifice est offert en 1967 par le roi Baudouin au roi Fayçal d’Arabie saoudite qui le fait transformer et restaurer à ses frais par l’architecte tunisien Boubaker

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (6) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

27/10/2008

le faucheur

DSCF0052

 

le Faucheur, de Constantin Meunier

lors du 75ème anniversaire de l'Indépendance de la Belgique, une brillante exposition est organisée au Cinquantenaire et, à cette occasion, plusieurs sculptures sont exposées à l'entrée du parc, fraîchement inauguré

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (6) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

25/10/2008

pavillon des passions humaines

DSCF0056

 

Le Pavillon des passions humaines, l’une des premières œuvres de Victor Horta, construit en 1899 dans un style classique pour abriter le bas relief monumental du sculpteur Jef Lambeaux : Les passions humaines 1886, qui évoque les plaisirs et malheurs de l’humanité.

oeuvre passionsTrois jours après l’ouverture, l’œuvre osée pour l’époque qui représente des corps enlacés provoque un véritable scandale moral.

 

 

Le pavillon ouvert derrière les colonnes de façade est muré et fermé par une porte de métal. Il le restera longtemps

(il serait ouvert certains jours, je vais me renseigner et irai voir ça)

passions humaine

 

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

24/10/2008

la tour de Tournai

après la visite d'Autoworld, une petite promenade dans le parc

Le succès de l'exposition de 1880, incite la ville de Bruxelles à étendre ce parc, il passe de 12 hectares à 30 hectares composés de jardins pittoresques, de petites pièces d'eau et de cascades

DSCF0050

la tour de Tournai

ce curieux édifice bâti en 1880 par l'architecte Henri Beyaert dans un style pseudo-médiéval, était destiné à démontrer les qualités de la pierre de Tournai. Elle est ornée des armes de la ville Hennuyère. L'édicule présente un subtil mélange de briques et de pierres

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

23/10/2008

les américaines

DSCF0010

Chevrolet Corvette  C2 (1963-1967)

La seconde génération, conçue par Larry Shinoda sous la direction stylistique de Bill Mitchell, lancée en 1963 jusqu'en 1967. L'année 1963 verra l'introduction de la nouvelle Corvette Sting Ray coupé avec ses vitres arrières en deux parties et de fausses grilles de ventilation sur le capot ainsi que des suspensions arrières indépendantes. La vitre arrière séparée sera supprimée en 1964 à cause de problèmes de sécurité ainsi que les grilles de capot. La puissance moteur est de 365 ch en 1963 et 275 ch en 1964.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chevrolet_Corvette

10:00 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (4) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook

22/10/2008

les spécial désign

DSCF0007

 

Bugatti T57    James Brown 1955

Ce modèle immatriculé 4424DU75 au début 1955 est construit sur un châssis type 57 par le sculpteur James Brown; la carrosserie très futuriste pour l’époque est en fibre de verre (comme la Corvette contemporaine) et permet un allégement de 250 kg; les roues sont de 16 pouces au lieu de 18 pouces. C’est une production très marginale et unique, le sculpteur James Brown n’appartenant pas au milieu de l’Automobile. Carrosserie bleu France.

http://www.macosordet.com/catalogue_2005/pages/108.htm

10:01 Écrit par Jilou dans Général | Commentaires (2) | Tags : musees cinquantenaire |  Facebook