22/07/2011

Lou et les Hollywood Bananas

Lou Deprijck.JPG

 

Lou Deprijck est un interprète, compositeur et producteur belge né à Lessines le 11 janvier 1946.

Il a été à l'origine de plusieurs succès pop d'importance dans les années 1970 et 1980, en tant qu'interprète ou producteur. Les principaux sont Lou & The Hollywood Bananas, Two Man Sound, Plastic Bertrand et Viktor Lazlo.

Il réside actuellement à Pattaya en Thaïlande, et a sorti plusieurs disques en thaï.


 Lou et Hollywood Bananas.JPGhttp://dicknroll.skyrock.com

28/09/2010

Apal

Volkswagen-Buggy.jpg

 

La société Apal (Application Polyester Armé Liège) est une société automobile Belge fondée en 1961 à Blegny-Trembleur près de Liège par Edmond Perry et Bruno Vidick dans le but de construire des copies de modèles de sport célèbres. Ils réalisent d'abord un petit coupé sportif sur base VW. Ensuite, Apal fabrique des monoplaces de Formule Vee mais c'est surtout avec les buggies que, durant les années 1970, la marque va construire sa renommée.

Dans les années 1980, tout en continuant à produire quelques buggies, Apal se reconvertit dans la fabrication d'une réplique de Porsche 356 Speedster, elle aussi sur base du châssis de la VW coccinelle.

Les activités d'Apal cessent au milieu des années 1990.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apal

Apal_Speedster.jpg

04/01/2010

Gilbert Gascard alias Tibet

Tibet

 

Le dessinateur français Tibet, créateur des héros de bandes dessinées Ric Hochet et Chick Bill, est mort samedi à l’âge de 78 ans à Roquebrune sur Argens (Var), son lieu de villégiature de prédilection, a indiqué ce dimanche son éditeur, les éditions du Lombard.

Le dessinateur est décédé dans la nuit des suites d’un malaise, précise Belga.

Né le 29 octobre 1931 à Marseille, il avait émigré en Belgique avec sa famille à partir de l’âge de cinq ans, selon la biographie publiée par son éditeur.

Chick Bill


Il est notamment le créateur du cow-boy Chick Bill et, en collaboration avec l’écrivain André-Paul Duchâteau, du journaliste Ric Hochet.

« Ti-bé »

Gilbert Gascard doit son pseudonyme à la prononciation de son prénom par un frère de dix-huit mois son aîné, qui trouvait « ti-bé » plus facile à dire que « Gilbert », selon son éditeur.

Sa carrière de dessinateur commence à la fin des années 1940 à Bruxelles. En 1953, Tibet publie la première aventure de son cow-boy, « Chick Bill en Arizona » dans une revue des éditions du Lombard, avant de faire une série de quelque 70 albums de ces westerns comiques destinés à un tout jeune public.

Ric Hochet


En 1955, sur un scénario d’André-Paul Duchâteau, il met en images la première enquête de Ric Hochet, petit crieur de journaux puis reporter au quotidien La Rafale.

Son héros compte aujourd’hui à son actif 76 énigmes résolues et autant d’albums. Un dernier tome doit paraître en mars 2010, selon les éditions du Lombard.

http://www.lesoir.be

12/12/2009

Philippe Geluck

Philippe Geluck

 

 

Philippe Geluck est né à Bruxelles en 1954 et incarne à nouveau ce genre d'humoriste qui passe d'une activité à l'autre.  Mais on pourra dire de Philippe qu'il est bel et bien resté plongé dans l'humour tout au long de sa carrière que ce soit sur scène ou dans le dessin...

 

Plume


En effet, ayant fait des études pour devenir comédien, il se dirige d'abord dans un premier temps vers le théâtre...  Et c'est sur les planches du Théâtre National de Bruxelles qu'il fera tout d'abord ses preuves.  Il créera d'ailleurs "un certain plume" de Michaux.

Il passera alors très vite au petit écran ou il animera diverses émissions ou l'ambiance et le rire sont toujours au rendez-vous.  Il recevra d'ailleurs en 1991 un prix à la Rose d'or de Montreux pour son émission: " Un peu de tout".   Au total, sa carrière au petit écran lui permettra d'additionner depuis 1978 d'animer plus de 800 émissions ou Philippe ne manquera pas de nous faire rire...

 

dyn002_original_201_164_gif_2584676_75892f3e6004a631437a650f46d28009


En 1983, sa célèbre bande dessinée "Le chat" fait sa première apparition dans Le Soir (Journal national belge).  Les Français le retrouvent ensuite dans Sud-Ouest, Ouest France, Le Progrès, Le Dauphiné Libéré...  

Pour couronner le succès de sa célèbre Bd, sachez que "Le chat" est adapté dans les langues suivantes: le français bien sûr d'origine, mais aussi: le Néerlandais. l'Anglais, l'Espagnol, l' Allemand, le Portugais et l'Italien.

 

jpg_Geluck_chat


De 1988 à 1991, il participe au jeu des dictionnaires et à la semaine infernale ou il incarnera le célèbre personnage du docteur G (qui répond à nos questions...) émission dans laquelle il répond à des lettres fictives qu'il écrivait lui-même sur des thèmes toujours plus hilarants les uns que les autres sur la RTBF.

 

Dans les années 1990, Philippe exposera aussi des dessins et des aquarelles à Londres, Paris, Milan, Copenhague, Dallas...

 

http://aubonsketch.ifrance.com/geluck.htm

01/08/2009

le Grand Jojo

Lange Jojo

 

Jules, Jean - Vanobbergen, est né le 6 juillet 1936 à Bruxelles. On le connaît mieux sous le nom de Le Grand Jojo ou Lange Jojo chez les néerlandophones.

Le Grand Jojo était à la base un dessinateur publicitaire et dessinateur BD. Il fut par la suite disquaire et musicien. Jules réalisa assez vite qu'il manquait cruellement des chansons d'ambiance sur le marché de l'époque. Il décida donc d'en produire lui-même. C'est ainsi que le Grand Jojo est né. Toutes ses chansons sont basées sur le même principe: raconter une petite histoire.

DSCF0068

On dit même de lui, que si la Belgique était, lors du Mondial Mexico 1986, en demi finale, que c'est surtout grâce à sa chanson "E viva Mexico". Mais ce que l'on retient surtout du Grand Jojo, ce sont des chansons à boire tel On a soif, la petite bête à bon dieu et Jules César. On oublie souvent ses débuts Le Tango du Congo , Victor le footbaliste et Sitting Bull, de superbes tangos aux textes surréalistes et fortement drôles.

Le Grand Jojo est une icône belge par excellence, le représentant d'une certaine belgitude.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Jojo

Grand Jojo

14/05/2009

Lio

Lio

 

Lio, de son vrai nom Wanda Maria Ribeiro Furtado Tavares de Vasconcelos, est une chanteuse portugaise francophone née le 17 juin 1962 à Mangualde (Portugal).

En 1968, elle émigre avec sa famille vers la Belgique. Elle est la sœur de Helena Noguerra, dite LNA.

En 1979, alors étudiante à l'Athénée royal Isabelle Gatti de Gamond à Bruxelles, elle tire son nom de scène d'un personnage de Barbarella (une bande dessinée de Jean-Claude Forest), en référence à cette petite fille emportant partout où elle va ses images à elle, nécessaires à sa survie.

Elle connaît le succès avec son premier titre, Banana Split, produit par Marc Moulin, qui se vendra à plus de deux millions d'exemplaires. Après ce tube, elle enchaîne avec Amoureux Solitaires, qui est un succès en Europe (4 millions d'exemplaires vendus). Sous le couvert d'une musique enfantine au premier abord, Lio cultive alors l'ambiguïté de son personnage de nymphette. Cette ambiguïté est à son comble dès Banana Split dont ses paroles ont un double sens érotique.

Elle participe à l'album d'Etienne Daho pour sa chanson Week-end à Rome. Après Tétèoù (un duo avec Jacky) et le film Elsa, Elsa, elle rencontre un nouveau grand succès populaire grâce à l'album Pop model, sorti en 1986, porté notamment par les titres Les brunes comptent pas pour des prunes (produit par Alain Chamfort son compagnon de l'époque, avec qui elle vit une passion dévorante), Fallait pas commencer et Je casse tout ce que je touche. En mai 1987, elle fait scandale en se produisant enceinte à l’Olympia. L'année suivante paraît l'album Cancan, qui contient le single Seules les filles pleurent. Elle joue également dans le film de Claude Lelouch, Itinéraire d'un enfant gâté.

Adamo et LioAprès des années 1990 difficiles, malgré des collaborations prestigieuses (Etienne Daho, Serge Gainsbourg) et l'animation du prime-time de Noël sur TF1, elle crée en 2001 le spectacle Lio chante Prévert au Sentier des Halles, puis au théâtre de Ménilmontant, dans une mise en scène de Caroline Loeb avec Matthieu Gonet au piano. Le spectacle tournera dans toute la France.

Son tube Banana Split est à nouveau un hit en 2004 grâce à sa reprise par Sandra Lou. Depuis, la carrière de Lio se poursuit entre chanson, création, cinéma (on l'a vue, entre autres, dans Mariages !), et télévision (la saga de l'été 2007 de TF1, Mystère, ou encore Notable, donc coupable sur France 2).

En 2007, elle signe un des tubes de l'été avec le membre du groupe de rap français TTC, Teki Latex, intitulé Les Matins de Paris. Depuis mars 2007, elle participe à la tournée RFM Party 80 dans tous les Zenith de France, tournée qui a fait une halte le 17 mai 2008 au Stade de France.

En septembre 2007, elle intègre le jury de l'émission Nouvelle Star aux côtés du chanteur Sinclair, du journaliste musical Philippe Manoeuvre et du pianiste, compositeur-arrangeur André Manoukian

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lio

Lio et Adamo

13/05/2009

Maurane

Maurane

 

Maurane, de son vrai nom Claudine Luypaerts, est une chanteuse belge de variétés, née à Ixelles (Bruxelles) le 12 novembre 1960.
La chanteuse Maurane vit actuellement et depuis toujours dans la commune de Schaerbeek, la même commune qui a vu naître le chanteur Jacques Brel.

Elle connaît la musique dans laquelle elle baigne depuis l’âge de 8 ans, son père est en effet directeur de l’Académie de Musique de Verviers. Comme d’autres, c’est à l’adolescence qu’elle se présente à des concours de chant. En 1979, elle participe au spectacle « Brel en mille temps », avec Philippe Lafontaine. Pierre Barouh, compositeur français, la découvre alors.

Mo
Ses premiers 45-tours sortent dès 1980 sur le label Saravah de Pierre Barouh qui vient de la repérer, mais ses petits contrats la conduisent plus souvent à chanter dans la rue ou les cafés-théâtres, à être choriste pour Jo Lemaire ou Philippe Lafontaine. Sa carrière ne décolle vraiment qu’en 1986 avec la sortie de son premier album « Danser » et une première scène au sentier des Halles à Paris en 1987. L’année suivante, elle se voit confier le rôle de Marie-Jeanne dans la deuxième version de l’opéra rock Starmania, qui tourne durant six mois en compagnie notamment de Renaud Hantson. Son deuxième album simplement intitulé « Maurane » sort en 1989. Il contient un de ses plus grands succès : « Toutes les mamas » et lui ouvre les portes de l’Olympia. 1991 voit paraître l’album « Ami ou ennemi » qui confirme le succès déjà obtenu, en se vendant très bien sur la durée grâce à des titres comme « Du mal », « Mentir » et surtout la ballade « Sur un prélude de Bach » signée Jean Claude Vannier et qui aura un impact retentissant sur sa carrière. Elle devient par la suite maman d’une petite Lou fin 1993, dont le chanteur Pablo Villafranca est le père. Depuis lors, Maurane a publié 5 autres albums qui ont tous rencontré le succès.

Elle a également sorti deux albums en trio avec Steve Houben et Charles Loos sous le nom H.L.M. (Houben, Loos, Maurane) en 1986 et 2005. Elle chante souvent en duo avec Lara Fabian et d’autres artistes de la chanson.

En avril 2009, Claude Nougaro aurait eu 80 ans. En hommage, Maurane va sortir une compilation de reprises de titres du chanteur fin août 2009.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurane

Maurane et Adamo

12/05/2009

Salvatore Adamo

Salvatore Adamo

Salvatore Adamo est un chanteur compositeur francophone belge et italien, né le 1 novembre 1943 à Comiso (Sicile). En 1947, son père part travailler en Belgique dans les mines, accompagné de sa famille. Il grandit à Jemappes

Adamo
En 1960, Il participe à un concours de Radio Luxembourg, et remporte la finale à Paris. Il rencontre un premier succès en 1963 avec Sans toi ma mie. Suivent Tombe la neige, Vous permettez Monsieur, La Nuit (1964), Dolce Paola, Les Filles du bord de mer et Mes mains sur tes hanches (1965), Ton Nom, Une mèche de cheveux (1966), Une larme aux nuages, Inch'Allah (1967), L'amour te ressemble, F… comme femme, (1968), A demain sur la lune, Petit bonheur (1969), Va mon bateau (1970), J'avais oublié que les roses sont roses (1971), C'est ma vie (1975)…

AdamoJacques Brel a dit de lui qu'il était un « tendre jardinier de l’amour » et Raymond Devos « Adamo… c'est chanson, c'est poèmes, c'est vibrations ! »

Son succès est international il chantera ses chansons en de nombreuses langues (italien, espagnol, allemand, néerlandais, japonais, portugais, turc). Son succès au Japon s’explique par le fait que la structure musicale de sa chanson Tombe la neige, un refrain de cinq syllabes, correspond à une forme traditionnelle de la chanson japonaise (Haïku). Les Japonais se sont donc approprié cette chanson et parfois la revendiquent eux-mêmes comme appartenant à leur patrimoine selon une anecdote rapportée par Salvatore Adamo lui-même.

DSCF0018Les années 1980 le verront un peu en retrait. En 1984 il sera victime d'un accident cardiaque. En 2003 sort l'album Zanzibar avec la collaboration de son ami, le chanteur Arno, ce dernier a d'ailleurs repris avec brio Les filles du bord de mer. En 2004, suite à des problèmes de santé, il doit annuler de nombreux concerts, notamment au Festival des Vieilles Charrues. En 2007, sort La part de l'ange, suivi d'une tournée.

Adamo a également tourné au cinéma Les Arnaud comme acteur avec Bourvil, L'ardoise avec Jess Hahn et, comme réalisateur, le très poétique L'île aux coquelicots.

Depuis 1993 Adamo est ambassadeur d'UNICEF Belgique

http://fr.wikipedia.org/wiki/Salvatore_Adamo

24/01/2009

Philippe Wolfers

Philippe Wolfers

Philippe Wolfers, orfèvre belge né à Bruxelles le 16 avril 1858 – Décédé le 13 décembre 1929.

Wolfers bijouxIl a étudié la sculpture chez Isodore de Rudder à l'Académie de Bruxelles avant d'entrer dans l'atelier d'orfèvrerie de son père Louis Wolfers (1820-1892)

bijoux WolfersC'est pendant les années 1890 que ses créations en argenterie et en bijouterie ont subi l'influence du naturalisme et de l'art japonais.

Il est un des rares à travailler l'ivoire qu'ils a présentés lors de l'Exposition universelle de Bruxelles.

Dès 1910, il est revenu sur des géométries plus droites et atteint son apogée lors de l'Exposition des arts décoratifs de Paris en 1925 avec un salon qu'il a conçu dans les moindres détails.

http://lartnouveau.com/artistes/biographies/biographie_wolfers.htm

28/10/2008

constantin Meunier

c. Meunier
Constantin Meunier
est un peintre et sculpteur belge, né à Etterbeek le 12 avril 1831 et décédé à Ixelles le 4 avril 1905.

Apprécié surtout pour sa sculpture, Meunier laisse pourtant un œuvre peint de qualité, exécuté à partir de 1857, année où il expose au Salon triennal de Bruxelles les Sœurs de charité (toile détruite par l'artiste). Formé dans l'atelier de Navez (1854), il se lie avec Ch. De Groux, qui l'oriente vers le Réalisme. Un séjour à la Trappe de Westmalle (1859) l'amène à ne peindre, durant près de vingt ans, que des scènes de la vie monastique et religieuse (l'Enterrement d'un trappiste, 1860, musée de Courtrai ; Martyre de saint Étienne, 1866, musée de Gand). En 1879, l'artiste visite la région industrielle de Liège, en 1881 le Borinage et se consacre dès lors à des études, paysages et figures, inspirés par le monde du travail.

meunier
En 1882, un voyage à Séville, pour y copier une Descente de croix de Pedro de Campana, lui fait découvrir le mouvement et la couleur (Procession du vendredi saint à Séville, Ixelles, musée Meunier).

pays noir
Les évocations du " pays noir ", vigoureuses mais prestement enlevées, dans une gamme sobre animée par les contrastes de valeurs, comptent parmi les meilleurs tableaux de l'artiste (Charbonnages sous la neige : mineurs au pays de Liège, 1899, Ixelles, musée Meunier ; les Toits du coron, id. ; Au pays noir, 1893, Orsay). De 1887 à 1895, Meunier habite Louvain, où il est professeur à l'Académie.

http://www.larousse.fr/ref/peinture/Constantin-Meunier

25/10/2008

Jef Lambeaux

JEF LAMBEAUX

Jef (Joseph Marie Thomas) Lambeaux, (14 janvier 1852, Anvers - 5 juin 1908, Bruxelles) est un sculpteur belge. Il a étudié à l'académie des Beaux-Arts d'Anvers

Il a notamment réalisé Le Faune Mordu montré lors des Expositions universelles de Bruxelles (1897) et Paris (1900) mais qui fut le centre d'une polémique sur les nus à l'Exposition universelle de 1905 à Liège où elle fut recouverte d'un voile.

Jef_Lambeaux
Une autre œuvre majeure : les Passions Humaines (1886), un bas relief de marbre qui a été intégré dans le pavillon de Victor Horta du Parc du Cinquantenaire, pour laquelle il a reçu une médaille d’honneur lors de l’exposition universelle à Paris en 1900.

Il a été nommé membre de l’Académie royale de Belgique en 1903. Depuis 1899, le relief des Passions humaines a fait l’objet d’éloges et de critiques.

texte extrait de http://fr.wikipedia.org/wiki/Jef_Lambeaux

13/07/2008

José Géal, Toone VII

0002

José Géal ( Toone VII)    (1931 - ....... )

authentique bruxellois d'origine populaire, a l'avantage d'etre un marionnettiste professionel. Après avoir été pendant deux ans acteur au Théatre National de Belgique, il créa en 1954 le "Théatre des enfants", première troupe professionnelle destinée aux enfants. Après l'Exposition Universelle de 1958, où il reçut une médaille d'or, il se lance dans la production d'émissions télévisées pour la Radio Télévision Belge. Il est notament le père de "Plum-Plum" et de "Bonhommet et Tilapin". En 1962, il est élu à la présidence de l'Union internationale de la marionnette (Unima) réunie a Varsovie.

Toone
Le 10 décembre 1963, à la place de Brouckère, José Géal est intronisé sous le nom de Toone VII. Soutenu par Toone IV (Hembauf) et Toone VI, il donnera au Théatre Toone ses statuts d'Association Sans But Lucratif. Il réussi à acquérir dans l'Ilot Sacré une maison délabrée datant de 1696, située au milieu de la Petite Rue des Bouchers. Après une  rénovation superficielle, le Théatre de Toone est inauguré le 1er avril 1966 avec "La Passion" de Michel de Ghelderode. Ce n'est qu'en 1979 que la restauration définitive du théatre pourra etre réalisée.

69_vib_photo
Le 16 septembre 2000, à l'occasion du 40ème anniversaire de l'Ilot Sacré, José Géal cède pour la première fois sa place a son fils Nicolas Géal qui interprète seul toutes les voix de "Duvelor ou la Farce du Diable vieux" de Michel de Ghelderode. Devant une salle conquise, le Bourgmestre de Bruxelles, François-Xavier de Donnea, s'exclame: "La relève est assurée !"

http://www.toone.be/

03/07/2008

Edmond Thieffry

0003

Dans l'avenue Boileau, au carrefour formé par les avenues Edmond Mesens et Nestor Plissart, se trouve une stèle en pierre bleue surmontée du buste d'Edmond Thieffry, premier aviateur à avoir effectué la liaison aérienne Belgique-Congo en 1925. Edmond Thieffry est décédé le 11 avril 1929, victime d'un accident d'avion aux bords du lac Tanganyika. Son buste a été inauguré le 10 juillet 1932.

ed ThieffryEdmond Thieffry (1892-1929) était un aviateur belge de la Première Guerre mondiale, héros aux dix victoires homologuées et 6 tentatives d'évasion, auteur du premier survol de Bruxelles occupée en janvier 1917 à bord d'un Nieuport 17, y jettant 4 drapeaux , deux au Centre-Ville , un sur le Collège St Michel et le dernier au-dessus de la maison de sa fiancée à Etterbeek ) . Considéré comme le plus grand as belge en 1917 , avec ses 10 victoires homologuées, (dont trois lors d'une confontation seul contre 9 avions ennemis !), il fut abattu en janvier 1918 au-dessus des lignes ennemies et blessé lors du crash, fut capturé ... Tentant à 6 reprises de s'évader (dont la dernière fois, il fut repris à quelques kilomètres de la frontière suisse !) , il termina la Première Guerre en captivité

 

28/06/2008

Paul Cauchie

portrait-cauchie 

 

Paul Cauchie, architecte, peintre et décorateur belge né en 1875 à Ath et décédé en 1952 à Etterbeek (Bruxelles).

Il fut une des figures marquantes de l’art nouveau en Belgique. Son style architectural, contrairement à ceux de Victor Horta ou Paul Hankar qui utilisaient le fer forgé et la pierre pour suggérer des volutes végétales, se caractérise par une rigueur géométrique compensée par la richesse des décorations picturales.

A 16 ans, Paul Cauchie entame à Anvers des études d’architecture. En 1893, il s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. De 1893 à 1898, il étudie la peinture (notamment dans la classe de Constant Montald), la technique du sgraffite et la peinture décorative. Il obtient plusieurs prix et reçoit en 1899 une bourse de voyage qui lui permet de se rendre en Italie.

Dès 1895, tout en poursuivant ses cours, Paul Cauchie assume sa subsistance, prodiguant ses talents en diverses expressions graphiques, dessins publicitaires, affiches, menus et illustrations. Plus décorateur qu’architecte — il ne construira que 4 maisons —, il se spécialise dans la création de sgraffites intégrés à l’architecture et se forge rapidement une solide réputation par la qualité de ses réalisations d’un style très personnel.

textes et photo extrait de  www.cauchie.be

23/05/2008

Jeff Bodart

Jeff Bodart
Jean-François Bodart
alias Jeff Bodart, est un chanteur belge né le 30 septembre 1962 à Charleroi, décédé le 20 mai 2008 . Au début des années 1980, il monte un premier groupe, Spasmes, composé simplement de deux guitares et d'une batterie. Mais c'est en 1985, avec le groupe Gangsters d'Amour, que le chanteur se fera connaître.
thumb_jjeeffbod
En 1994, il se lance dans une carrière musicale en solo. Cinq albums vont suivre :

  • Du vélo sans les mains (1995) ;
  • Histoires universelles (1998) ;
  • Ça ne me suffit plus (2001) ;
  • T'es rien ou t'es quelqu'un (2003).
  • Et parfois c'est comme ça (2008).

Jeff a été victime d'un accident vasculaire cérébral fin avril 2008 et a été plongé artificiellement dans le coma. Il est décédé des suites de cet accident vasculaire le 20 mai à 45 ans.

album_thumb      texte extrait de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeff_Bodart
 

Le service religieux sera célébré ce samedi 24 mai 2008 à 9h30 en l’église Notre-Dame de la Chapelle, place de la Chapelle, 1000 Bruxelles

14/05/2008

Paul Delvaux

Paul Delvaux
Paul Delvaux
(Antheit, le 23 septembre 1897 - Furnes le 20 juillet 1994) est un peintre belge.

Peintre post-impressionniste, expressionniste puis surréaliste.

delvaux 1
Subissant l'ascendant de sa mère, Paul Delvaux est élevé dans la crainte du monde féminin.

Après des études à l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, il réalise des tableaux post-impressionnistes, puis expressionnistes influencés, notamment, par James Ensor. Cependant, à chacun des changements d'inspiration, Paul Delvaux détruit ses tableaux (1920-24).

delvaux 2
C'est en découvrant un tableau de Giorgio De Chirico « Mélancolie et mystère d'une rue », que Delvaux a la "révélation" du surréalisme (1934). Sans jamais adhérer au mouvement, il commence, avec « Femmes en dentelle », une série d'œuvres d'une unité si profonde que n'importe lequel de ses tableaux se reconnait au premier coup d'œil.

Il expose ses œuvres à l'exposition des surréalistes de Paris en 1938.

delvaux 3
Sa peinture très caractéristique est faite de paysages figés peints de manière hyper-réaliste où évoluent des femmes nues, de jeunes éphèbes. Un autre univers favori de Paul Delvaux est le chemin de fer (« Trains du soir »). Il fut même nommé chef de gare à Louvain-la-Neuve.

delvaux 4
Il a peint également de grandes compositions murales comme celle du Casino-Kursal d'Ostende, du Palais des Congrès de Bruxelles, de l'Institut de Zoologie à Liège.

Paul Delvaux a reçu une faveur nobiliaire du roi des Belges mais il n'y donna pas suite.

Le village de Saint-Idesbald dans la commune flamande de Coxyde, sur la côte belge où il a vécu longuement depuis 1945, lui a consacré un musée depuis 1982.

nightwatchman

texte extrait de: http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Delvaux

08/05/2008

ernest Solvay

SOLVAY_Ernest  Ernest Solvay (Rebecq-Rognon le 16 avril 1838 - Ixelles le 26 mai 1922) est un chimiste et un industriel belge.
Passionné très tôt pour la physique, la chimie et l'histoire naturelle, Ernest sera pourtant entravé dans sa quête de connaissance lorsqu'une grave maladie l'empêche d'entrer à l'Université

Au cours d'une expérience, il découvre un procédé révolutionnaire de fabrication de la soude (mélange de chlorure de sodium, de calcaire et d'ammoniac). Conscient du parti qu'il peut tirer de cette découverte, le jeune homme fait breveter une première fois en 1861 une méthode économique de son invention pour fabriquer du carbonate de soude trop rare à l'état naturel, un procédé à l'ammoniac qui permet la fabrication industrielle du carbonate de sodium (Na2 CO3), connu depuis lors sous le nom de procédé Solvay. Le carbonate de sodium est un composé essentiel dans de nombreuses applications industrielles, notamment la fabrication du verre, la métallurgie et la détergence

solvay
Aujourd’hui, le groupe Solvay occupe à peu près 30.000 personnes et compte plus de 400 établissements dans 50 pays.

Ernest Solvay était convaincu que le bonheur des hommes ne peut provenir que de la diffusion du savoir

extraits de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ernest_Solvay

04/05/2008

Axelle Red

DSCF0028

Axelle Red, de son vrai nom Fabienne Demal, est une chanteuse et auteur compositeur interprète belge, flamande d'expression française (mais néerlandophone de langue maternelle) née le 15 février 1968 à Hasselt

 Un père avocat, une mère pianiste et passionnée de soul, Axelle Red, a deux voies bien tracées qu'elle respectera presque à la ligne ! DSCF0019En effet, après des études de droit et un diplôme d'avocate en poche, c'est la passion maternelle qui l'emporte sur les ambitions du père. Son premier flop 'Little Girls' à 15 ans ne la décourage pas. Quelques années plus tard, elle rencontre Daniel et Richard Seff, auteurs-compositeurs de son titre 'Kennedy boulevard', signé sous le pseudonyme 'Axelle'. Les cheveux désormais roux, elle devient Axelle Red, et signe chez Virgin 'Sans plus attendre' (1993). DSCF0025Le tube 'Sensualité' la fait connaître auprès du public français et annonce les débuts d'une carrière prometteuse. Tout va alors très vite, elle enchaîne les tournées, enregistre à Nashville son album soul 'A tâtons' (1996). On la voit également participer à de grands événements dont l'ouverture de la Coupe du monde de football 1998 qu'elle inaugure avec Youssou N'Dour. DSCF0027Mais voilà, en 2000, la star est épuisée et prend une année sabbatique pour se ressourcer. Un an plus tard, elle revient rayonnante, sort 'Face A/Face B' en 2002 et interprète avec Renaud 'Manahattan-Kaboul', l'un des succès de 2003.

textes extrait de : http://www.evene.fr/celebre/biographie/axelle-red-5135.php

photos de Jilou Clin d'oeil

DSCF0029

24/04/2008

constant Vanden Stock

constantvandenstock

Constant Vanden Stock est né le 13 juin 1914 à Bruxelles, décédé le 19 avril 2008 a l'age de 93 ans. Son histoire d’amour avec le club de football d’Anderlecht débuta dix ans plus tard, en 1924, lorsqu’il y rejoignit les équipes d’âge. En 1932, à peine âgé de 18 ans, il fit son entrée en équipe première du club comme back gauche. Vanden Stock participa donc en 1935 à la montée des Bruxellois en Division d’Honneur. Depuis lors, Anderlecht n’a plus jamais quitté l’élite du championnat de Belgique de football. La saison suivante, en 1935-1936, une fracture de la jambe le laissa inactif pendant de longs mois.

En 1938, il signa son transfert pour - à l’époque - la prestigieuse Union Saint-Gilloise. C’est avec le club du Parc Duden qu’il raccrocha ses crampons en 1943 pour s’occuper à plein temps de la brasserie Belle-Vue, une entreprise appartenant à son père Philémon Vanden Stock.

Belle-Vue%20Kriek%20with%20glass
Durant la Seconde Guerre Mondiale, en 1944, c’est lui qui reprit les rênes de la brasserie lorsque son père décéda en captivité en Allemagne. Il éleva cette entreprise, spécialisée dans la fabrication de gueuzes et de kriek, en un petit empire brassicole, qu’il revendit en 1991 à Interbrew, l’actuelle société Inbev.

Mais Constant Vanden Stock a toujours été autant mordu par le virus du football que par celui de la bière. Sa passion l’avait bien vite ramené au Parc Astrid, où après sa reconversion il s’était d’abord occupé du centre de recrutement. Ensuite il avait occupé durant un an la fonction de président du club de La Forestoise (1951-1952), pour vite revenir à Anderlecht en tant qu’administrateur.

Il devint en septembre 1958 sélectionneur unique de l’équipe nationale de football. Il resta à cette fonction durant dix ans et dirigea les Diables Rouges lors de 68 matches internationaux. Il fut ensuite encore directeur technique au FC Brugeois, mais n’y resta qu’un an. En 1969, il effectua son retour définitif à Anderlecht. La direction "Mauve" était alors en proie à de sérieuses difficultés financières et vit l’arrivée de Vanden Stock comme celle d’un sauveur. Après deux ans de présence au sein du club, il reprenait la présidence et allait la garder durant 25 ans.


9406_2
Durant cette période (1971-1996), les "Mauve et Blanc" décrochèrent dix titres de champions et sept Coupes de Belgique. Son équipe atteignit même les sommets européens en gagnant à deux reprises la Coupe des vainqueurs de Coupe (1976, 1978) et une fois la Coupe de l’UEFA (1983). A cela, on peut aussi ajouter deux SuperCoupes européennes (1976 et 1978). Des succès qui ont fait de Constant Vanden Stock le président le plus couronné de l’histoire du football belge.

Comme hommage à ces réalisations sportives, il fut décidé de rebaptiser le Stade Emile Versé en stade Constant Vanden Stock lors de la construction du stade d’Anderlecht, réalisée en plusieurs phases dans les années 80 et 90.

2006-07-20ConstantVandenStock-t
Constant Vanden Stock arrêta ses activités de président en 1996, transmettant le flambeau à son fils Roger, qui est toujours président du Sporting bruxellois.

extrait de : http://www.houblon.net/

02/03/2008

Paul Frère

frere
Paul Frère
(né le 30 janvier 1917 au Havre, France, décédé le 23 février 2008 à Saint Paul de Vence ou il vivait depuis de trés nombreuses années avec sa femme Suzanne) était un journaliste et pilote automobile belge.

Paul Frère achève ses études secondaires à Vienne, après avoir passé une partie de sa jeunesse en France et en Allemagne. Il s’inscrit à l’Ecole de Commerce Bruxelloise de Solvay en 1935 et en sort diplômé ingénieur commercial en 1940. A cette époque, sa passion pour le monde de l’automobile est déjà vivante. Ainsi, son examen de fin d'études concerne les développements du moteur à explosions et son mémoire traite de "L’influence de la forme des chambres de combustion sur le rendement d’un moteur à combustion interne."

DAVID%20PIPER%20SINGLE%20SEATERpx300
Son amour pour les sports motorisés se concrétisera dès 1946 où il participera comme amateur et sous le pseudonyme de Frepau à des courses de motos. En 1948, il entame une carrière de pilote de course automobile. Pilote officiel d’équipes aussi prestigieuses que HWM, Gordini, Porsche, Aston Martin, Jaguar ou Ferrari, il remporte le Grand Prix des Frontières (1952), le Grand Prix de Spa (1955 et 1960),

frère-gend
les 12 heures de Reims (avec Olivier Gendebien en 1957 et en 1958), le Grand Prix d’Afrique du Sud (1960) et, avec O. Gendebien, les 24 heures du Mans (1960).


images
Enfin, il occupe deux fois la seconde place du podium pour cette dernière course (1955 et 1959) et devient champion de Belgique en 1955. Il décroche une deuxième place au Grand Prix de Belgique en 1956 (après une 4e place en 1955).

frere
Sa vocation de journaliste, il l'exercera dès 1945 et elle se traduira par de nombreuses publications,ces derniers etant traduits dans plusieurs langues. De 1962 à 1980, il préside l’Association des Journalistes Belges de l’Automobile (A.J.B.A.). Président du jury de la voiture de l’année (1970-1985), il présente, de 1978 à 1987, l’émission “Der Autotest” sur la chaîne de télévision allemande ZDF. De nos jours, il assure encore la charge d’European Editor pour la revue américaine Road&Track et contribue régulièrement au Moniteur Automobile, et aux revues japonaise Car Graphic et coréenne Car Vision. En 1993, il a été nommé viceprésident à vie de l’association britannique: “The Guild of Motoring Writers”.

 

162030

29/12/2007

Jean-Michel Folon

folon
Jean-Michel Folon
est un artiste belge . Né le 1er mars 1934 à Uccle et mort le 20 octobre 2005 à l'âge de 71 ans à Monaco des suites d'une leucémie. Il a travaillé sur de nombreux matériaux et créé sous diverses formes : tapisserie, peintures, timbres-poste, décors de théâtre, etc.

12_lu_affiche
D’une formation initiale d’architecte, il abandonne ses études à l’École Saint-Luc au milieu des années 1960 et s’installe à Paris. Il se distingue bientôt dans le domaine de l'illustration par un style (assumant une certaine filiation avec Saul Steinberg) caractérisé par de larges dégradés à l'aquarelle et l'utilisation récurrente de personnages au contour volontairement schématique.

folon1
Leur expression égarée, leur errance en apesanteur dans de vastes paysages dénudés ou au contraire dans des espaces urbains oppressants et énigmatiques, parfaitement en phase avec les interrogations de la société occidentale de l'après mai 68 constituent sans doute le meilleur aspect de son œuvre.

image_14980627
Il crée, en collaboration avec le compositeur Michel Colombier, le générique ouverture et fermeture d’Antenne 2, diffusé entre 1975 et 1984, où ses bonshommes en imperméables s'envolent sur une très mélancolique cantilène pour hautbois et orchestre. C'est probablement son œuvre pour la télévision la plus connue.

folon_x_sito
Jean-Michel Folon est aussi un ardent défenseur des droits de l'homme, il a notamment illustré diverses campagnes pour Amnesty international.

18_2
L'artiste possède son propre musée, la « Fondation Folon ». Celle-ci est située dans le parc du domaine Solvay à La Hulpe. Dans la Ferme du Château de La Hulpe, quinze salles d'exposition permettent au visiteur de découvrir plus de trois cents oeuvres de l'artiste (aquarelles, peintures, sculptures, gravures, objets, affiches et illustrations).

Sans titre

 

10/12/2007

Soeur Sourire

67521

Sœur Sourire, de son vrai nom Jeanine Deckers (17 octobre 1933-29 mars 1985), entrée chez les dominicaines en 1959, connaît un succès mondial en 1963 avec la chanson Dominique qu'elle écrit, compose et interprète au profit de son ordre. Le refrain "Dominique, nique, nique..." put susciter des moqueries. Elle est rattrapée par le fisc belge et finit par se suicider de désespoir avec sa compagne en 1985.

soeursourire
Elle connaît une enfance et une jeunesse qu'elle décrit comme mornes puis tente de devenir professeur de dessin sans y parvenir.

Cherchant sa voie, elle entre dans l'Ordre catholique des dominicains en 1959, où elle devient Sœur Luc-Gabriel au couvent de Fichermont à Waterloo. Très vite elle se fait apprécier des autres sœurs du couvent pour ses compositions musicales.

Sa hiérarchie décide de lui faire enregistrer un disque et négocie un contrat avec Philips. Ni son nom, ni son image n'apparaîtront sur les pochettes. Le pseudonyme Sœur Sourire, lui-même, dont elle dira plus tard qu'elle le trouvait ridicule, est choisi par un panel d'auditeurs test, il reste la propriété des contractants : son éditeur et son couvent. Les droits normalement dévolus à l'auteur-compositeur-chanteur reviennent au couvent. En vertu de ses vœux de pauvreté et d'obéissance, Jeanine signe.

Dominique est un succès mondial. La fraîcheur de sa voix, et de ses textes, la simplicité apparente de sa foi lui attirent la sympathie d'un public qui ne se limite pas aux catholiques.

sourire
Les services fiscaux belges réclament alors à Jeanine Deckers les fortunes qu'aurait dû lui rapporter Sœur Sourire. Ils restent sourds à ses protestations de même que les autorités religieuses qu'elle appelle à son secours — son couvent et les œuvres auxquelles elle a laissé l'essentiel des revenus de ses premiers disques ne lui ont pas signé de reçu. Devant la situation kafkaïenne de cette dette monstrueuse (et les intérêts accumulés), Jeanine et sa compagne, Annie Pécher, thérapeute d'enfants autistes, sombrent dans une dépression que l'alcool et les médicaments ne font qu'aggraver. Elles finissent par se suicider ensemble le 29 mars 1985.

image002

26/11/2007

Raymond Goethals

15

Raymond Goethals né le 7 octobre 1921 à Forest en Belgique, mort le 6 décembre 2004, à l'age de 83 ans des suites d'une longue maladie, a été un entraîneur belge qui avait notamment mené l'Olympique de Marseille à son titre de champion d'Europe en 1993, devenant ainsi le premier et le seul entraîneur de football à remporter la Ligue des Champions avec un club français. Il permettait ainsi à l'Olympique de Marseille de devenir le premier et le seul club de football français à remporter la C1.

Raymond Goethals, surnommé parfois « Raymond-la-science » ou aussi « le sorcier belge » ou encore « le magicien », est l'entraîneur belge le plus titré. Il était surtout inégalable par son franc parler, son phrasé et son style digne de Columbo.

1249591
Avant d'être coach, il commence comme gardien de but dans les années 30 avec le club bruxellois du Daring. Devenu entraîneur, il est nommé à la tête de l'équipe nationale belge en 1968, qu'il réussit à qualifier deux ans plus tard pour la phase finale de la Coupe du monde de football. En 1972, toujours sous sa direction, les « Diables rouges » terminent à la troisième place du championnat d'Europe.

265400_MEDIUMSQUARE
Revenant ensuite au football de club, Raymond Goethals conduit le club bruxellois d'Anderlecht en finale de la Coupe européenne des vainqueurs de coupe en 1977 avant de remporter la compétition l'année suivante, en 1978. Après des passages en France et au Brésil, il revient en Belgique prendre en mains les destinées du Standard de Liège qu'il mène au titre de champion de Belgique en 1982 et 1983 puis en finale de la Coupe européenne des vainqueurs de coupe.

pict_62211
En 1987 il retrouve la capitale et le club d'Anderlecht et conquiert un nouveau titre de champion de Belgique et deux Coupes de Belgique. En 1990, Raymond Goethals est appelé à Marseille par Bernard Tapie en vue de décrocher la première Coupe d'Europe d'un club français. En 1991, l'OM échoue de justesse en finale de la Coupe d'Europe des clubs après la séance des tirs au but, face à l'Étoile Rouge Belgrade. Il obtient cette année là, le « Banc d'Or », trophée récompensant le meilleur entraineur européen. En 1993 il remporte, avec son équipe, la finale de la Ligue des Champions face au Milan AC, accomplissant par là le plus haut fait d'armes de sa carrière.

images

25/11/2007

Maurice Béjart

bejart
Maurice Béjart
, de son vrai nom Maurice-Jean Berger, était un danseur et chorégraphe français, né à Marseille le 1er janvier 1927 et mort à Lausanne (Suisse) le 22 novembre 2007. Il a été membre de l'Académie des Beaux-Arts française (section des membres libres) de 1994 jusqu'à sa mort

Fils du philosophe Gaston Berger, sa mère décède lorsqu'il a 7 ans. Il prend alors des cours de danse sur les conseils d'un docteur pour se fortifier et rêve de devenir toréador

Fasciné par un récital de Serge Lifar, il décide de se consacrer entièrement à la danse. Il rentre à quatorze ans à l'Opéra de Paris et suit les cours de Lioubov Egorova et apprend auprès des danseuses Janine Charrat et Yvette Chauviré, puis avec Roland Petit à partir de 1948.

image_mini
En 1951, il collabore avec Birgit Cullberg et crée son premier ballet, L’Inconnu, à Stockholm, puis règle L’Oiseau de feu. En 1955, il crée Symphonie pour un homme seul sur une musique de Pierre Henry et Pierre Schaeffer, avec sa première compagnie fondée en 1953, les Ballets de l'Étoile, qui lui vaut les honneurs de la presse et du public.

En 1959, n'obtenant pas l'aide de l'État français pour établir sa troupe dans un théâtre, il quitte la France pour la Belgique où il travaillera durant vingt-sept ans. Á la demande de Maurice Huisman, alors directeur du Théâtre royal de la Monnaie, il crée en 1960 à Bruxelles le Ballet du XXe siècle et sa plus fameuse chorégraphie, Le Sacre du printemps. Il parcourt avec celle-ci le monde entier et initie un vaste public de néophytes à la danse moderne. L'année suivante, il monte avec la danseuse Tania Bari le Boléro de Maurice Ravel qui devient une de ses chorégraphies emblématiques. Jorge Donn reprendra le rôle qui sera alors dansé indifféremment par un homme ou par une femme

60607
En 1970, il fonde l'École Mudra à Bruxelles afin de dispenser des cours de danse à des jeunes talents dans cet art. Cet enseignement formera de nombreux danseurs et chorégraphes qui participeront activement à l'essor de la danse contemporaine en Europe

large_602247

 

21/10/2007

Jacky Ickx et Vanina

 

DSCF0003

une rencontre, par le plus grand des hasards !

ickx
Jacky Ickx
, né Jacques Bernard Ickx à Bruxelles le 1er janvier 1945, est un pilote considéré comme le champion incontesté du sport automobile belge.

Très souvent appelé "Monsieur Le Mans" en raison de ses six victoires lors de l'épreuve reine des 24 heures du Mans, Jacky Ickx est un des pilotes automobiles qui aura marqué le vingtième siècle, tant par son comportement de gentleman que par son riche palmarès dans de nombreuses disciplines de compétition automobile.

Ickx fera une entrée tonitruante dans la haute compétition en 1967 en battant, au volant d'une modeste Matra de formule 2, la quasi totalité des formule 1 aux essais du Grand Prix d'Allemagne au Nurbürgring. Il débuta en fin de saison à Monza au volant d'une Cooper Maserati, se classant sixième. Engagé par Ferrari en 1968, il remporte son premier GP sur le circuit de Rouen les Essarts. Les années suivantes, il sera toujours à la pointe du combat en F1 et en sport-prototype. Il signera sa dernière victoire en F1 au GP d'Allemagne 1972 (sur un total de 8) au volant de cette Ferrari 312 B2. Pilote éclectique par excellence, il se sera forgé, toutes disciplines confondues, un palmarès impressionnant (en particulier une somptueuse victoire au finish aux 24 heures du Mans 1969, restée dans toutes les mémoires), terminant sa carrière par les rallyes-raids, et une victoire au Paris-Dakar.

Il est père de 5 enfants, dont Vanina, qui suit les traces de son géniteur dans le monde du sport automobile

large_445911
Vanina Ickx
, née le 16 février 1975 à Bruxelles, fille du champion automobile Jacky Ickx, est une pilote automobile belge, courant actuellement en championnat DTM.

28/09/2007

Victor Horta

 

pfile_nl_webpage0065
Le baron Victor Horta6 janvier 1861 à Gand - † 9 septembre 1947 à Bruxelles) est un architecte belge. C'est le chef de file incontesté des architectes Art Nouveau en Belgique.

Victor Horta est né à Gand en 1861. Son père était un méticuleux cordonnier. Il lui a transmis l'amour du travail bien fait. Il a des rapports plus conflictuels avec sa mère, dont il n'apprécie pas les excès d'autorité dont elle fait preuve, entre autres en répétant systématiquement qu'il devrait étudier le droit ou la médecine. Le jeune Victor a un caractère hors du commun. Il n'aime pas l'autorité. Tant ses rapports avec sa mère qu'avec ses écoles (dont il se fait régulièrement renvoyer) en font la preuve. Il a déjà un esprit rebelle; il remet vite en cause les partis pris, rêve d'innovations, nage à contre-courant des modes. Il a clairement la fibre artistique... Mais surtout musicale (tout comme son père). Il rêvait de devenir violoniste

Ce serait à 12 ans, en aidant son oncle entrepreneur sur un chantier, qu'il aurait été pour la première fois attiré par l'art de bâtir. Ses parents, face au constat que leur fils ne réussirait que peu probablement ses études au lycée Gantois (tant à cause de ses renvois que de ses résultats), l'envoient chez un architecte décorateur d'intérieur, Jules Dubuysson, habitant Montmartre à Paris. Or à cette époque Paris est le berceau du monde moderne. Les premiers peintres impressionnistes et pointillistes y exposent leurs œuvres. Elle vont droit au cœur de Victor Horta. Il constate la remarquable corrélation entre l'évolution de la peinture et l'architecture de l'époque. Ces deux arts sortaient d'une lourde phase de classicisme qui avait fait que les mêmes styles revenaient constamment, que rien n'évoluait. Il voulait être à l'architecture ce que Vincent Van Gogh avait été à la peinture, l'émancipateur des éternelles règles classiques

14/09/2007

Ivo Van Damme

 

Van Damme
Ivo Van Damme
, né le 21 février 1954 à Bruxelles et décédé le 29 décembre 1976, était un des grands espoirs de l'athlétisme belge, qui se confirma en 1976 par 2 médailles d'argent aux Jeux Olympiques de Montréal, sur 1 500 mètres, derrière John Walker, et sur 800 mètres, derrière Alberto Juantorena.

Il est, aujourd'hui encore, recordman de Belgique du 800 m, en 1'43"86, temps réalisé lors de la finale de Montréal.

ivovd
Il était entraîné par Mon Van Den Eynde, et fut membre du Daring Club de Louvain durant toute sa carrière d'athlète.

Il perd la vie le 29 décembre 1976, dans un accident de la route, en revenant d'un stage d'entraînement.

Depuis son décès, un « Mémorial Van Damme » est organisé, chaque année, à Bruxelles. Celui-ci rassemble des grands noms de l'athlétisme mondial.

arton9380

 

28/07/2007

Sttellla

 

DSCF0015

Sttellla est un groupe musical belge à géométrie variable et dont le seul membre fixe est Jean-Luc Fonck, figure emblématique de l'humour belgo-belge et chanteur intérimaire (en attendant qu'on en trouve un autre). Sttellla allie humour, jeux de mots et délire.

DSCF0014

Jean-Luc Fonck est un chanteur-poète humoristique belge, né à Arlon en 1957. Chanteur et membre le plus connu du groupe Sttellla.

Jean-Luc Fonck est le cadet de trois enfants, il a deux sœurs. De père en fils, depuis le grand-père, on est boulanger chez les Fonck. Jean-Luc vit à Arlon jusque l'âge de douze ans puis débarque à Bruxelles où il rencontre Mimi sur les bancs d'une école bruxelloise. Mimi et Jean-Luc font les quatre cents coups, elle pousse un peu la chansonnette et lui essaie tant bien que mal de jouer de la guitare.

« Tout a commencé par une blague, tout s'est poursuivi par une blague. Je ne savais ni chanter, ni lire une partition ». C'est en 1975 que Sttellla naît officiellement avec des potes de l'école (ils sont parfois neuf sur scène). « À nos débuts, on jouait pour une poignée de fans. À la fin, on donnait des concerts devant six mille personnes ». Il depuis une certaine maîtrise de l'art de l'humour par l' absurde.

C'est le contrat avec le label français « Boucherie Productions » qui fera de Sttellla une valeur sûre des festivals. Entre 1975 et 1993, le groupe donne plus de cinq cents concerts en Belgique, en France et au Québec.

Fin 1993, la rupture avec Mimi entraîne la fin de Sttellla sous forme de duo, et c'est en 1995 que Jean-Luc Fonck entame en Suisse sa première tournée en solo, puis plus tard accompagné d'un groupe, une tournée de deux ans et cent cinquante concerts qui ont réuni au total cent vingt mille personnes.

En 2003, Jean-Luc Fonck publie les "Histoires à délire debout", chez Casterman dans la collection "C'est pour offrir" dirigée par son ami Philippe Geluck. Ces histoires sont de petites nouvelles, empruntes de poésies et teintées d'un onirisme qui évoque le monde du dessinateur Fred. Comme il l'avouera dans une interview, "je ne sais pas chanter. Avant que les gens ne s'en rendent compte, je vais me recycler dans un autre truc que je ne sais pas faire, écrire". L'avenir lui donnera tort car en 2004 et en 2006, paraîssent deux autres volumes des histoires à délire debout

15/07/2007

Julos Beaucarne

 

julos-CMJN_low
Julos Beaucarne
est un artiste (conteur, poète, comédien, écrivain, chanteur) belge, chantant en français et en wallon. Il est né à Bruxelles le 27 juin 1936.

En 1964, il enregistre son premier 45T, et son premier 33T Julos chante Julos sort en 1967. Il produit depuis environ un album tous les un à deux ans. Citons L'enfant qui veut vider la mer (1968), Julos chante pour vous (1969), Chandeleur 75 (1975), Les communiqués colombophiles (1976), Julos au Théâtre de la ville (1977), La p'tite gayole (1981)... plus récemment (2002) Chansons d'amour, double album d'un concert donné avec Barbara d'Alcantara à la ferme de Wahenge, site des pagodes post-industrielles, près du village où il réside, et deux CD où il chante les poèmes qu'il a mis en musique. Ces albums se présentent comme des montages de chansons, de poèmes récités, de monologues humoristiques, de « prises de sons et d'extraits de voix »... ..Chaque album est ainsi une ambiance, plus qu'un concept, qui traduit de multiples façons un état d'âme particulier où se mêlent la révolte (lettre à Kissinger, Bosnie-Herzégovine), la tendresse (Y Vaut Meyeu S'bêtchi), l'humour (Pompes funèbres) et le quotidien, comme la voix de son voisin Ferdinand dans les "communiqués colombophiles". Contrairement à d'autres chanteurs dits « à texte », la musique n'est pas dépréciée : deux albums instrumentaux sont même parus de ses mélodies (L'univers musical). Il refuse le vedettariat, a sa propre maison d'édition de disques et de livres (les Editions Louise-Hélène France), échappant ainsi aux obligations des majors de la publication. Il continue d'habiter dans son village de Tourinnes-la-Grosse en Wallonie, et intervient lui-même tout simplement sur le forum de son site internet.

beaucarne_02Apôtre de l'écologie

Pour le reste, Julos est depuis le début - avant l'heure - l'infatigable apôtre de l'écologie, de l'amour entre les hommes, un vélorutionnaire d'avant-garde. New-age, diront certains, mystique pour d'autres (son chant "ton Christ est juif" est largement diffusé, souvent sans mention d'auteur dans les écoles et les paroisses), Julos Beaucarne échappe aux modes ("maladies mentales entretenues par le commerce", vivant délibérément selon ses mots dans un âge post-industriel, où le monde sera "neuf ou veuf". On lui doit, sous une allure de facétie terriblement sérieuse, la création de deux "mouvements" sans cartes ni membres répertoriés : Le Front de Libération de l'Oreille, et le Front de Libération des Arbres Fruitiers, dont les initiales Flo Flaf sont devenues le titre d'un organe de liaison où il laisse aller sa plume, et publie certains textes d'amis poètes reconnus ou très souvent inconnus du grand public. Dernièrement Julos s'est essayé à la sculpture avec des objets de récupération et détournés de leurs usages premiers. Il a ainsi créé dans un champ, à la ferme de Wahenge en Belgique, un ensemble de 36 pagodes post-industrielles à partir de tourets de chantiers récupérés et empilés par ordre de taille décroissante.

10893104_155_155    en plus, il a un blog, tout comme nous !

http://julosland.skynetblogs.be/

22/06/2007

René Magritte

magritte14

 

René Magritte, peintre belge surréaliste né le 21 novembre 1898 à Lessines et mort à Bruxelles le 15 août 1967.

Biographie

Une caisse auprès de son berceau, la récupération d'un ballon de navigation échoué sur le toit de la maison familiale, la vision d'un peintre dans un cimetière... De trois souvenirs de sa petite enfance passée à Lessines, dans le Hainaut : Magritte en gardera toute sa vie le goût du mystère et du contraste.

magritte15

 

Son père est tailleur et sa mère modiste. Leurs affaires marchent mal et son enfance se passe en déménagements constants de Gilly à Charleroi. Au seuil de son adolescence sa mère se suicide par noyade. Il est confié à sa grand-mère. Il se passionne alors pour les films de Fantômas, lit Robert Louis Stevenson, Edgar Allan Poe, Maurice Leblanc et Gaston Leroux. Un an plus tard, lors d'une fête foraine à Charleroi, il rencontre une fille de treize ans dont le père est boucher à Marcinelle. Elle s'appelle Georgette et si la vie les sépare quelque temps, elle finit par les réunir pour toujours. Georgette, c'est "l'amour fou", la muse, l'unique modèle.

magritte3
 

En 1916, Magritte s'inscrit à l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles et suit les cours de littérature de G. Van Eekhoud et ceux du peintre Constand Montald. Il rencontre E. L. T. Mesens et Marcel Lecomte qui l'introduisent dans le milieu Dada. Il doit à Marcel Lecomte, ou selon Louis Scutenaire à Mesens, sa plus grande émotion artistique : la découverte d'une reproduction de la « Chanson d'amour »  (parfois traduite le Chant d'amour ) de Giorgio de Chirico. "Mes yeux ont vu la pensée pour la première fois" écrira-t-il en se souvenant de cette révélation. Il se lie aussi avec Paul Nougé et Louis Scutenaire. En 1926, il peint soixante tableaux et prépare une exposition personnelle à la galerie Le Centaure.

Magritte_Grande_Famille

En 1927, il quitte la Belgique et s'installe au Perreux-sur-Marne, (Val-de-Marne). Il rencontre les surréalistes (André Breton, Paul Éluard, Max Ernst, Salvador Dalí) et participe à leurs activités. Il rentre à Bruxelles en 1930. Le succès vient lentement grâce au marchand Iolas et à l'Amérique. Le reste de sa vie se passe en expositions belges et internationales (New York, Rome, Rotterdam, Stockholm).

magritte21

Il meurt d'un cancer à soixante-neuf ans. Il est enterré aux côté de son épouse Georgette au cimetière communal de Schaerbeek. Sa sépulture fait l'objet d'une procédure de classement comme monument et site.

remagrittechefdoeuvremystereshorizon

magritte                  Magritte_Le_fils_de_l'homme

  ren_magritte_la_clairvoyance      renemagrittelhommeauchapeaumelon